Miss France : ce critère de sélection qui pourrait être revu à la baisse pour les prochaines élections

Le comité Miss France évolue et semble fin prêt à faire des concessions. Dans les colonnes du journal Le Parisien, la nouvelle présidente de la société française a confié qu’un critère pourrait éventuellement être revu à la baisse pour les prochaines élections, ce mercredi 20 octobre 2021…

La révolution est en marche chez Miss France. À peine nommée présidente du concours, Alexia Laroche-Joubert apporte déjà sa pierre à l’édifice. Dans les colonnes du journal Le Parisien, ce mercredi 20 octobre 2021, la célèbre productrice de Koh-Lanta est notamment revenue sur un critère de sélection, qui pourrait être revue à la baisse : la taille. Pour espérer remporter le concours de la plus femme de France, toutes les candidates doivent mesurer 1m70 minimum à plat. Une exigence jugée discriminatoire par de nombreux internautes et certaines femmes refoulées à l’inscription.

De son côté, l’ancienne productrice de Loft Story assure avoir évoqué le sujet en coulisses : « J’ai fait une réunion avec les comités, on a déjà parlé de la taille, notamment. Certains y attachent plus d’importance que d’autres », a-t-elle confiée à nos confrères. À la présidence de la nouvelle société Miss France,Alexia Laroche-Joubert à succès ne ferme donc pas la porte à quelques révolutions. Toutefois, autoriser une candidate maman n’est pas au programme. Reste à savoir ce qu’en pense Sylvie Tellier, toujours directrice générale de cette même société et ancienne Miss France 2001.

Le concours Miss France 2022 hors de danger

Dans Le Parisien, Alexia Laroche-Joubert n’a pas mâché ses mots, concernant la plainte déposée à l’encontre de Miss France : « Je suis toujours extrêmement étonnée, pour ne pas dire scandalisée, de voir des associations féministes attaquer des lieux où la femme est mise en valeur et où des jeunes filles décident de vivre un rêve pour aussi accéder à une carrière professionnelle et à une autonomie », a fustigé la plus grande productrice du PAF, en réponse à Osez le féminisme.

Ce lundi 18 octobre 2021, l’association soutenue par trois anciennes candidates a saisi les Prud’hommes pour dénoncer les pratiques discriminatoires et les manquements au Code du Travail du comité Miss France. Mais pas d’inquiétudes pour les fans du concours. Pour l’heure, la plainte n’aura pas d’impact sur le concours Miss France 2022 prévu en décembre prochain.

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet