Michel Fourniret : sa réaction lorsque sa femme, Monique Olivier, a fait ses aveux aux policiers

Mardi 25 mai 2021, dans l’émission Ça commence aujourd’hui diffusée sur France 2 et spécialement consacrée à trois faits divers qui ont marqué la France, le journaliste Alain Hamon, spécialiste des dossiers judiciaires, s’est longuement confié sur l’affaire Fourniret. Une affaire qui a aussi marqué sa vie et dont il révèle des détails glaçants.

  • Michel Fourniret
  • Monique Olivier
  • Faustine Bollaert

Le nom de Monique Olivier est aujourd’hui tristement célèbre, et pour cause : cette femme fut l’épouse d’un des plus grands tueurs en série et prédateur sexuel qu’a connu l’Hexagone, Michel Fourniret. Mais elle fut aussi – et surtout – sa redoutable complice. Le 21 août 2020, celle qui a partagé la vie de l’Ogre des Ardennes confirmait que son ex-compagnon avait enlevé, séquestré, violé et étranglé la petite Estelle Mouzin, disparue le 9 janvier 2003 à l’âge de 9 ans, en Seine-et-Marne. Suite aux déclarations de celle avec qui il avait passé un “pacte” diabolique, Michel Fourniret avait à nouveau été interrogé. Le but ? Obtenir de nouvelles révélations et savoir où se trouve le corps de la petite Estelle. Un secret qu’il emportera malheureusement dans sa tombe, puisque le pédocriminel est mort le 10 mai 2021. A l’origine des atroces crimes du couple se trouve l’obsession perverse de Michel Fourniret pour la virginité. En 2008, quand Michel Fourniret est condamné par la cour d’assises des Ardennes à la perpétuité incompressible pour les meurtres de sept jeunes filles entre 1987 et 2001, Monique Olivier écope de la perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 28 ans, pour complicité dans quatre des meurtres et le viol en réunion d’une jeune fille. Ses aveux, tardifs, ne plairont pas à son mari dont la réaction sera pour le moins surprenante, comme on l’apprend dans une émission de Ça commence aujourd’hui spécialement consacrée à trois faits divers qui ont marqué la France, diffusée mardi 25 mai 2021 sur France 2, et intitulée Dutroux, Fourniret, Romand : l’affaire de leur vie.

“C’est de la folie complète”, témoigne Alain Hamon, qui a suivi l’affaire Fourniret

Ce jour-là, l’animatrice Faustine Bollaert – qui s’est récemment confiée à Femme Actuelle – recevait trois journalistes spécialistes des affaires judiciaires qui se sont retrouvé face à ces trois dossiers terribles. Parmi eux, Alain Hamon, qui a suivi l’affaire Fourniret et en a tiré un livre, Michel Fourniret et Monique Olivier un couple diabolique, publié en 2007. Il reste aujourd’hui l’un des rares journalistes à avoir pu correspondre avec le tueur en série. À propos de ces fameuses lettres échangées, Alain Hamon explique : “Fourniret peut partir dans tous les sens […] Il y a des moments où il peut vous écrire deux pages en vous disant qu’il a tout compris à ce qu’il était arrivé à sa femme, puisque c’est sa femme qui le balance aux policiers belges parce que les policiers belges l’ont fait craquer. Ils l’ont épuisée, ils l’ont craquée. Et Fourniret vous écrit deux pages de lettres pour expliquer qu’il a tout à fait compris comment les policiers belges avaient fait, mais alors comme c’est Fourniret, il vous présente ça sous la forme d’une recette de cuisine. C’est-à-dire qu’il vous dit ‘Prenez une bonne vieille grosse dame dodue, retournez-la dans tous les sens dans une pièce avec deux policiers qui lui aboient dessus et puis vous arrivez à des aveux.’” Et le journaliste de conclure : “C’est de la folie complète.”

Alain Hamon a été l’un des rares journalistes à correspondre avec Fourniret.
Dutroux, Fourniret, Romand, des affaires qui ont marqué aussi ceux qui ont travaillé dessus, bien au-delà de leur métier de reporter, demain à 13h50 sur @France2tv. pic.twitter.com/RaUTqJcMCI

Nos experts et @FaustineFB vous proposent des témoignages inédits tous les jours sur @France2tv. Émotions et bienveillance garantis ! pic.twitter.com/QY5DePlZay

Source: Lire L’Article Complet