Michel Drucker : qui est sa petite-fille Rébecca ?

Michel Drucker n’a pas eu d’enfants biologiques. Pourtant, en adoptant Stéfanie Jarre, la fille de son épouse, il a su créer une famille. On vous présente Rébecca, sa petite-fille.

En tournée avec son spectacle De vous à moi, Michel Drucker affiche une belle sérénité. Dans les pages du magazine Gala, il se confie et évoque notamment sa relation avec Stéfanie, fille biologique du compositeur Maurice Jarre (et donc demie-soeur de Jean-Michel Jarre). Malgré un héritage compliqué, digne d’un “Dallas à la française”, ils ont noué une superbe complicité. Et Michel Drucker l’a adoptée officiellement dans les années 1990. Du coup, s’il n’a pas eu d’enfants biologiques, l’animateur a bien construit une vraie famille. Il est ainsi grand-père de Rébecca, la fille de Stéfanie.

Comme Michel Drucker l’avait expliqué, il n’est jamais devenu père, concentré sur sa carrière. Et puis : “Stéfanie est née dans des conditions très compliquées. Dany aurait pris des risques en retombant enceinte. Elle ne voulait pas revivre ça. J’ai une fille unique. Et je suis heureux. J’ai une famille solide, un amour qui dure avec Dany. J’ai à peu près réussi l’essentiel, là où mes parents avaient échoué. C’était un couple houleux et j’ai été élevé dans un climat anxiogène. Dany et Stef forment mon port d’attache“. Et dans cette petite cellule familiale, il ne faudrait pas oublier la petite dernière : Rébecca.

Une figure (grand-)paternelle

Nos confrères de Gala ont rencontré Rébecca Drucker. Elle leur a parlé de sa relation avec Michel Drucker : “Il est ma figure paternelle, bien plus qu’un grand-père. Doté d’humour et d’autodérision. D’un seul regard, nous nous comprenons. J’adore nos dîners à deux tout comme nos Noël en Provence où nous sommes tous réunis. Ce que j’admire le plus chez lui ? Hormis le fait d’être une grande figure de l’audiovisuel, c’est son humanité, son empathie. J’éprouve pour lui un amour inconditionnel”. Passionnée de couture et de mode, Rébecca a fait des études à l’école de la Chambre Syndicale de la Couture Parisienne. Aujourd’hui, elle travaille pour la maison Azzedine Alaïa, dont le fameux créateur est mort en 2017. Elle y est notamment chargée des relations avec la presse et les célébrités.

Source: Lire L’Article Complet