Mia Frye : son ex-agent accusé d’avoir mis sur pied une énorme escroquerie

Azzedine Jamal, ancien agent de la danseuse Mia Frye, est aujourd’hui au centre de graves révélations. Selon Streetpress, l’homme s’est fait passer pour un avocat afin d’arnaquer de nombreux sans-papiers. Le préjudice serait considérable.

Mia Frye

Dans la vie, il faut savoir s’entourer. Ce n’est pas Loana qui vous dira le contraire. En 2006, elle avait été arnaquée par son agent. Ce dernier négociait des ménages (des partenariats rémunérés, donc), mais “oubliait” de verser la totalité de ce qu’il avait réussi à récupérer à l’ancienne candidate de Loft Story. Les histoires entre agents véreux et personnalités trompées sont légion. Mia Frye n’a pas à se plaindre, de ce côté-là, de son ancien agent Azzedine Jamal. Mais elle peut lui en vouloir, car celui-ci vient, indirectement, de ternir son image. En effet, tout en haut des recherches faites sur Google avec son nom, Mia Frye se voit, malgré elle, liée à une énorme affaire d’escroquerie. Selon les révélations de StreetPress, Azzedine Jamal est accusé d’avoir arnaqué une cinquantaine de personnes. “Azzedine Jamal se présente comme un avocat, ce qu’il n’est pas, à des sans-papiers à qui il propose de monter des dossiers de régularisation contre plusieurs milliers d’euros”, écrit le média, en introduction de son enquête.

Une collaboration niée… puis assumée

L’arnaque est simple : Azzedine Jamal, par le biais de “petites mains” qu’il embauche, entre en contact avec des sans-papiers, et promet une régularisation contre un paiement de 3 000, 4 000 ou 5 000 euros. Et disparaît ensuite. En tout, selon les estimations de StreetPress, “il aurait sur ces trois dernières années, encaissé plus de 200 000 euros grâce à ses manœuvres. Une plainte a déjà été déposée pour escroquerie et quatre autres devraient suivre.

Si le nom de Mia Frye est cité dès le titre par Streetpress, c’est parce qu’Azzedine Jamal se présente comme le manageur de la chanteuse sur ses réseaux sociaux. Contacté, l’entourage de Mia Frye a d’abord nié la collaboration, avant d’admettre que l’homme de 37 ans a bien été l’agent de l’ancienne jurée de Popstars entre 2016 et 2018. Alors qu’il se présente toujours comme un de ses collaborateurs, l’entourage de la danseuse a indiqué à Streetpress “qu’ils allaient lui envoyer une mise en demeure pour (faire) retirer ces informations”. Mais le mal est fait.

Source: Lire L’Article Complet