Mercotte moins attentionnée qu'il n'y paraît ? Les confidences d'un candidat du "Meilleur pâtissier"

Alexandre, 29 ans, est un candidat de la saison 10 du Meilleur pâtissier. Tous les jeudis soirs, sur M6 à partir de 21h05, le Belge concoure sous la surveillance de Mercotte et de Cyril Lignac. Ce dernier, dans un entretien pour Soir Mag, le 20 octobre 2021, donne son avis sur les deux stars.

  • Cyril Lignac

Le meilleur pâtissier est l’une des émissions qui fait le succès de M6, tous les jeudis soirs. Sous la surveillance et les conseils avisés du plus « croquant-gourmand » des chefs, Cyril Lignac et de sa complice et « maman« , Mercotte, les pâtissiers amateurs tentes des défis de plus en plus originaux. L’un des candidats phares de la saison en diffusion à l’automne 2021 se trouve être le Belge de 29 ans, Alexandre. Dans un entretien avec Soir Mag le 20 octobre 2021, le jeune homme est revenu sur l’ambiance qui règne dans les coulisses du programme. Et si à l’écran la fine équipe semble plus que joyeuse et attentionnée, quand les caméras s’éteignent cette dernière se montre un peu moins disponible. Il faut dire que le chef cuisinier de 43 ans et la célèbre blogueuse croulent sous des activités diverses et variées : animation télévisée, gestion de restaurants ou de pâtisseries, écriture de livres, etc.

« En dehors du tournage, on les voit très peu »

Alexandre et les autres candidats ne sont pas, semble-t-il, devenus amis avec Cyril Lignac et Mercotte à la sortie des studios. « Ils sont très gentils. Le contact était facile. Ils sont accessibles et accueillants » concède le Belge avant de nuancer : « Mais en dehors du tournage, on les voit très peu, ils s’occupent de leurs différentes activités. Nous étions aussi fort pris en-dehors des tournages ». Dans l’émission désormais présentée par Marie Portolano, Alexandre a toutefois trouvé ses repères. Le but premier du pâtissier en herbe n’est pas de lier une amitié avec une telle ou un tel mais bien de remporter le concours afin de publier un livre de recette. « Je garde de très bons souvenirs du tournage. Cela reste un concours, il faut toujours un vainqueur à la fin, mais malgré cela, il n’y a que très peu d’esprit de compétition » conclut-il, avec assurance. Une aventure aussi gourmande que passionnée pour le jeune homme et ses concurrents !

Source: Lire L’Article Complet