Mercotte (Le meilleur pâtissier) : découvrez son autre grande passion… improbable

Mercotte, de retour dans l’émission Le Meilleur pâtissier sur M6 le 7 octobre, n’a pas toujours été bonne cuisinière. Avant, elle passait tout son temps à faire tout autre chose avec son mari…

Après une saison 9 compliquée par l’épidémie de Covid-19, les téléspectateurs de M6 pourront bientôt retrouver la célèbre Mercotte aux côtés de Cyril Lignac et de Marie Portolano dans la nouvelle saison du Meilleur pâtissier. À partir du jeudi 7 octobre (nouveau jour de diffusion du programme, auparavant retransmis le mercredi), la pâtissière de 78 ans retrouvera ses comparses de l’émission et les candidats de cette dixième saison afin de partager avec eux ses petits secrets de cuisine. Une passion qu’elle a cultivée après la naissance de ses quatre enfants. Avant, elle n’y connaissait rien. Son truc à elle, c’était plutôt les voitures.

Mercotte – Jacqueline Mercorelli de son vrai nom – a un passé de grande sportive. Elle n’avait que 20 ans quand elle a rencontré son mari, André-Jean, sur un court de tennis. C’est avec lui qu’elle a commencé à participer à des rallyes automobiles. Elle était sa co-pilote. Il conduisait, elle lui indiquait le chemin, et cette collaboration leur a permis de remporter de grandes courses, comme le rallye international du Maroc.

Mercotte déteste son vrai prénom

C’est à l’époque des courses automobiles aussi où Jacqueline est devenue simplement Mercotte. « Quelle horreur ! Je ne me souviens pas que je m’appelle Jacqueline… Je n’aime pas beaucoup mon prénom. C’est très daté », s’était-elle exclamée en janvier 2017 lors d’une interview accordée à Non-Stop People.

https://www.instagram.com/p/CT1UdqxoiAb/

A post shared by Le Meilleur Pâtissier (@lmp_m6)

Des rallyes automobiles aux crèmes pâtissières et ganaches gourmandes, il y a plusieurs pas à franchir. Mais cela n’a pas effrayé Mercotte. Elle a attrapé le virus de la cuisine, avant de se spécialiser dans la pâtisserie, grâce au livre La Cuisine gourmande de Michel Guérard, édité pour la première fois en 1978. Désormais, elle est une référence en France dans le domaine de la pâtisserie. Sa spécialité ? Les macarons. Les candidats du Meilleur pâtissier n’auront pas intérêt à la décevoir à ce sujet.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Marc Ausset Lacroix / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet