Meghan Markle poussée par sa mère à fuir la famille royale ? « Tu es coincée ici »

Selon de récentes informations de Harper’s Bazaar, Doria Ragland a été sous le choc en découvrant la privation de liberté de sa fille Meghan Markle, lors d’une visite à Frogmore Cottage. Au point de la pousser à fuir ?

A propos de

  1. Meghan Markle

  2. Doria Ragland

Doria Ragland se souviendra certainement toujours de sa visite de Frogmore Cottage. Durant l’été 2019, la mère de Meghan Markle posait bagage au Royaume-Uni le temps de quelques jours, prête à retrouver sa fille heureuse dans son mariage et comblée par la maternité. Mais la réalité a été toute autre comme le raconte Omid Scobie, ami de la duchesse, pour le magazine américain Harper’s Bazaar. À son arrivée, la directrice générale et financière de maison de retraite est alarmée. Sa fille vit isolée à Windsor, interdite de toute sortie. “Tu es coincée ici”, constate-t-elle. Et aucune occasion ni visite spéciale n’aurait pu la libérer de sa cage dorée.

Doria Ragland, qui n’a pourtant jamais endossé le rôle de working royal, n’a pu se délecter d’une balade ou d’une pause café dans la ville de Windsor avec Meghan Markle. Interrogés, les membres de la famille royale ont estimé cet isolement nécessaire. L’ex-actrice, privée de son passeport, de ses clefs et même de son permis de conduire, était alors un sujet privilégié pour les tabloïds. Il aurait été donc impératif pour elle de se faire discrète. Un scénario qui a tout l’air d’une véritable privation de sa liberté. Pourtant, l’auteur Robert Lacey y a apporté une autre explication. “Meghan a été obligée de remettre son permis pour des raisons de sécurité. Si elle sortait seule, elle n’aurait pas été protégée.”

Retour aux sources

Plausible, certes, mais loin d’être sans impact sur la santé mentale de Meghan Markle. Face à Oprah Winfrey, l’épouse du prince Harry a expliqué avoir été en proie à des pensées suicidaires, notamment en raison de cette contrainte à l’enfermement. “Je leur ai expliqué que je devais aller quelque part pour recevoir de l’aide”, a-t-elle raconté. Une première pour celle qui a avoué avoir été embarrassée par son état de détresse. Mais ses appels à l’aide ont été vains. “Ils m’ont dit que je ne pouvais pas être aidée, que ce ne serait pas bon pour l’institution.” Libérée, alors que sa cote de popularité est au plus bas au Royaume-Uni, Meghan Markle est de retour dans sa Californie natale. Et peut désormais croquer la vie à pleines dents, seule ou en compagnie de sa mère. Doria Ragland a même eu droit à sa propre chambre dans sa villa de Montecito.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet