Meghan Markle : les Anglais toujours plus cruels avec la jeune maman de Lilibet Diana

Les Anglais ne sont pas tendres avec Meghan Markle, même sous sa casquette d’autrice de livres pour enfants. Le premier livre de la duchesse de Sussex, ‘The Bench’ est sorti ce mardi 8 juin en librairies, et la critique est sans appel…

Pas de répit pour la jeune mère : quelques jours après la naissance de sa fille Lilibet-Diana, Meghan Markle doit faire face à la dure loi de la critique… littéraire. Ce mardi 8 juin est le jour de la sortie dans les librairies du Royaume-Uni de son livre pour enfants, “The Bench” (Le Banc). Le livre, écrit par la duchesse et illustré par un illustrateur du nom de Christian Robinson a été accueilli très fraîchement par la presse, et le public. Un projet “orgueilleux“, “un manuel fade de développement personnel pour parents en manque d’affection“, c’est ainsi que les critiques anglais ont pu décrire à leurs lecteurs l’ouvrage. Claire Allfree, journaliste au Telegraph, a simplement déclaré que l’ouvrage est “mal-écrit” : “On en vient à se demander comment un éditeur a pu juger adéquat de publier cet ensemble de sermons hypocrites et qui ne riment même pas, et encore plus comment le moindre enfant pourrait avoir envie de le lire. Mais c’est ce qu’il se passe sur la planète Sussex, là où même élever un enfant relève de l’image de marque.” Elle n’a accordé qu’une étoile à son classement au livre écrit par Meghan, “qui ne contient que des ‘conseils’ de parentalité fades, et pas d’histoire“.

Même son de cloche du côté du critique Alex Connell, du Times, qui a dit du livre qu’il n’était “qu’un manuel de développement personnel pour parents en manque d’affection. (….) L’histoire manque tellement d’action et de rebondissements qu’on se demande à moitié si l’écriture n’a pas été déléguée à un meuble...”

Une écriture “à la grammaire douteuse

Les internautes qui ont pu acheter le livre et laisser des commentaires sur le site de vente Amazon n’ont pas été plus délicats avec les débuts littéraires de la jeune maman :”Je ne sais pas pourquoi l’autrice a cru que cette histoire attirerait les enfants. Elle est incroyablement ennuyeuse et terne.“. “Clairement basé sur la vie de l’autrice, il aurait peut-être mieux valu que cela reste un projet qui reste dans le cercle familial, à lire aux enfants et qu’ils pourront chérir dans le futur. Pour les autres, ça n’a aucun intérêt.” renchérit un nouvel internaute. Il relève également que “la grammaire est parfois douteuse. Je ne conseille absolument pas.

Ces critiques très cruelles envers le livre, qui se vend aux environs de 15 euros, n’ont pas empêché ‘The Bench‘ de se hisser à la 40e place des meilleures ventes sur Amazon. Le livre aurait été inspiré par un poème que Meghan Markle aurait écrit pour son époux, juste après la naissance d’Archie, et veut explorer “le lien spécial entre père et fils, à travers les yeux d’une mère“. La duchesse avait ainsi déclaré : “J’espère que ‘The Bench’ parlera à chaque famille, quelqu’en soit la forme, autant qu’il parle à la mienne“. Dans le livre, on peut apercevoir des clins d’oeil à la famille Sussex : un père à la chevelure rousse, deux chiens, un petit garçon qui nourrit des poules, pendant qu’une mère brune se tient non loin dans le jardin, berçant dans ses bras un nouveau-né.

Crédits photos : CNN/Backgrid UK/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet