Meghan Markle : les 5 contre-vérités de son interview avec Oprah Winfrey

Face à Oprah Winfrey, Meghan Markle a voulu dire sa vérité. Alors que TMC diffusera en France l’interview du couple de Sussex ce lundi 8 mars à 21h10, retour sur plusieurs révélations formulées par la duchesse de Sussex qui méritent quelques éclaircissements.

A propos de

  1. Meghan Markle

  2. Oprah Winfrey

Le point sur plusieurs affirmations. Dans une interview explosive, Meghan Markle et le prince Harry ont décidé de prendre la parole ensemble pour la toute première fois depuis le Megxit et dire leur vérité face à Oprah Winfrey. Une interview qui sera diffusée en France ce lundi 8 mars sur TMC à 21h10. Lors de cet entretien, Meghan Markle s’est confiée comme rarement. Protocole, mariage secret, racisme, problèmes financiers ou encore règlement de comptes avec Kate Middleton, tant de révélations qui doivent être prises avec des pincettes. Focus sur 5 contre-vérités.

1. Meghan Markle pas formée au protocole

Lors de son entretien avec Oprah Winfrey, Meghan Markle est revenue sur sa première rencontre avec la reine Elizabeth II en 2017, au cours d’un déjeuner au château de Windsor, confiant avec surprise ne pas savoir qu’il fallait faire la révérence à la souveraine dans un lieu aussi informel. Il faut savoir que cette marque de respect n’est pas une obligation. De plus, n’étant pas encore membre de la famille royale – elle n’était ni fiancée, ni mariée à l’époque – il était normal que personne n’ait pris le temps de la former au protocole. Le prince Harry était celui qui aurait dû l’initier à ces questions.

Une fois mariée au fils cadet du prince Charles, Meghan Markle a bien bénéficié d’une formation express, la reine offrant les précieux services de son assistante personnelle Samantha Cohen. Des révélations qui semblent aller à l’encontre d’autres déclarations d’une amie d’enfance, qui avait confié que l’ex-actrice de Suits était obsédée par Lady Diana et la famille royale, sous-entendant que la monarchie n’avait pas franchement de secrets pour elle.

2. Meghan et Harry mariés en secret

Face à Oprah Winfrey, Meghan Markle a fait savoir que trois jours avant leur mariage célébré en grande pompe dans la chapelle Saint George du château de Windsor, le couple s’était dit oui en secret. “On a appelé l’archevêque en lui disant simplement : ‘Écoutez, ce spectacle est pour le monde entier, mais on aimerait s’unir entre nousa confié la duchesse.

Impossible, fait savoir le Daily Mail qui a interrogé un révérend. Celui-ci soutient que deux mariages n’ont pu être célébrés. Il est plus probable que Meghan Markle évoque les répétitions de son mariage. Difficile en effet de croire que les Sussex se soient mariés devant Dieu en toute intimité, sans la reine Elizabeth II, cheffe de l’Eglise Anglicane, ou encore que leurs noces télédiffusées dans le monde entier le 19 mai 2018 n’aient été qu’un leurre. Tous les regards se tournent désormais vers l’archevêque de Canterbury, qui a célébré les noces, pour connaître sa version des faits.

3. Archie privé de titre en raison de son métissage

Meghan Markle a suggéré lors de son interview diffusée sur CBS le 7 mars dernier, que leur fils Archie n’avait pas eu droit au titre de prince parce qu’il était métisse. Là encore, la vérité est plus complexe. Seuls les enfants d’un héritier direct au trône, comme c’est le cas des trois enfants du prince William, bénéficient du titre de prince ou de princesse. Un souverain peut, par courtoisie, offrir un titre à ses petits-enfants. Ce qu’Elizabeth II a fait à la naissance de Peter Philipps et Zara Tindall, enfants de la princesse Anne, avant que leur mère ne refuse ce privilège. Par ailleurs, quand Charles deviendra roi, il pourra toujours décidé de donner le titre de prince à son petit-fils Archie. Même si la probabilité paraît de plus en plus mince, au vu des dynamiques explosives chez les Windsor.

Concernant les accusations de racisme au sein de la famille royale, elles sont très graves. Meghan Markle a fait savoir que le prince Harry avait eu “plusieurs discussions” avec des membres de sa famille, sur la “noirceur” possible d’Archie. Leurs identités n’ont pas été dévoilées. A noter toutefois qu’Archie n’est pas le premier enfant métisse dans la famille royale. Il est en réalité le troisième, après les enfants de Lady Davina Windsor et de Gary Lewis. De plus, Elizabeth II a toujours prôné le multiculturalisme au sein du Commonwealth récemment célébré. En témoigne, un épisode de la saison 4 de la série The Crown, dans lequel la souveraine ferraille avec la décidément très contrariante Margaret Thatcher qui ne voulait pas trancher sur l’Apartheid en Afrique du Sud. Elizabeth II a également élevé l’ancien soldat d’origine ghanéenne Nana Kofi Twumasi-Ankrah, qui avait participé aux préparatifs du mariage de Kate et William, au rang d’écuyer royal, titre prestigieux.

4. Meghan et Harry laissés sur la paille par Charles

Dans leur interview à Oprah Winfrey, le prince Harry et Meghan Markle ont encore affirmé que le prince Charles leur avait coupé les vivres, et ce, du jour au lendemain. Le couple aurait ainsi été contraint de signer des contrats avec Netflix ou encore Spotify, l’héritage laissé par Lady Diana ne leur suffisant pas à s’assurer un avenir. Ce n’est pas tout à fait vrai. Durant le séjour de Meghan Markle et Harry au Canada, avant leur installation en Californie, leur sécurité était encore payée.

Ces révélations posent surtout la question de leur mauvaise compréhension du Sovereign Act : Elizabeth II touche de l’argent du contribuable britannique et le redistribue aux membres de la famille royale en échange de leur travail de représentation de la Couronne. N’étant plus des membres actifs depuis le premier Megxit début 2020, le couple pouvait difficilement prétendre à être entretenu par la famille royale sans provoquer l’indignation du peuple britannique. Affirmer qu’ils voulaient se mettre en retrait de l’institution monarchique dès le lendemain de leur mariage, tout en continuant à profiter des avantages des Windsor, ne les sert pas plus.

5. Kate Middleton a fait pleurer Meghan

Face à Oprah Winfrey, Meghan Markle a voulu régler ses comptes avec la presse britannique et mettre fin à une rumeur. Plusieurs articles ont indiqué que Meghan Markle avait fait pleurer Kate Middleton quelques jours avant son mariage en 2018. L’intéressée a répliqué et confié que c’était tout “le contraire qui était arrivé”. Très irritable durant les essayages des demoiselles d’honneur incluant sa fille Charlotte, la duchesse de Cambridge se serait même excusée en envoyant des fleurs à sa future belle-soeur par la suite.

C’est donc la parole de Meghan Markle contre celle des plusieurs chroniqueurs royaux. Alors que Buckingham a lancé une enquête sur le harcèlement de son staff, suite à des révélations du Times, l’épouse d’Harry soutient qu’elle est victime, tout en jurant ne pas vouloir faire du tort à Kate. Les méthodes prétendument employées par la duchesse de Sussex avec son staff sont pourtant édifiantes. Ce n’est pas Kate Middleton, supposément contrainte de rappeler Meghan Markle à plus de politesse, qui démentirait. Si seulement la duchesse de Cambridge acceptait de briser le silence à son tour. Ce qu’elle ne fera pas, par respect pour la reine et la stabilité de l’institution monarchique. Meghan ne l’ignorait sans doute pas…

Crédits photos : © Capture TV CBS via Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet