Meghan Markle et le prince Harry élus « membres royaux les plus respectés » par les Anglais

Les tensions entre le prince Harry, Meghan Markle et le reste de la famille royale n’affectent pas leur popularité. Le départ du couple en Californie non plus. Au Royaume-Uni, les Sussex sont même les membres de la famille royale « les plus respectés par les jeunes », après la reine Elisabeth II. C’est ce que démontre un sondage mené auprès de 1032 personnes âgées de 13 à 25 ans, par l’association Stem4. Cette organisation britannique se mobilise pour promouvoir la santé mentale auprès des jeunes. Et il faut dire que ces derniers ont été touchés par les engagements de Meghan et Harry en termes de santé mentale. Les époux ont obtenu 21% des votes, derrière la reine qui trône avec 26%. Le duc et la duchesse de Cambridge se trouvent en troisième position de ce sondage, avec 11% de voix. La raison de cet attachement aux Sussex ? « Ils sont courageux et résistants – même lorsque les choses tournent mal, ils vont de l’avant », rapporte « The Independant ».  

Lire aussi : Mariage royal : Meghan et Harry, les rebelles adorés et détestés

« Bravoure, résilience et compassion »

La directrice de Stem4, Dr.Nihara Krause, précise dans un communiqué : « Pour gagner le respect des jeunes d’aujourd’hui, vous n’avez pas besoin de gagner une fortune ou d’avoir une belle apparence. » Et ça, le prince Harry et Meghan Markle l’ont bien compris. « Il est bien plus important que vous fassiez preuve de bravoure, de résilience et de compassion pour les autres et pour la nature », explique-t-elle. 

En ouvrant le dialogue à la santé mentale, les parents d’Archie et de Lilibet ont touché des milliers de personnes. Dans le documentaire « The Me You Can’t See », le prince Harry évoque son anxiété et la perte de sa mère lorsqu’il était adolescent. Le sujet touche aussi Meghan Markle, affectée par des pensées suicidaires durant sa première grossesse, face à la pression médiatique. Dans son interview fleuve avec Oprah Winfrey, l’ex-actrice déclarait : « Je n’avais juste plus envie de vivre. »

Source: Lire L’Article Complet