Mathieu Johann : ses terribles confidences sur les abus sexuels dont il a été victime

Mathieu Johann était l’invité de La maison des maternelles sur France 4 le vendredi 20 novembre 2020. L’ex-élève de la Star Academy s’est confié sur ses traumatismes : des agressions sexuelles qu’il a vécues alors qu’il était enfant.

  • Mathieu Johann

Mathieu Johann n’a pas eu une enfance facile. L’ancien candidat de la Star Academy 4 a été traumatisé par les agressions sexuelles d’un pédophile à son encontre. Invité dans La maison des maternelles de France 4 le vendredi 20 novembre 2020 , il explique avoir tenté de retrouver son agresseur. En 2005, le chanteur avait déjà révélé dans son livre La Passion pour seul bagage avoir été abusé de 7 à 10 ans par un animateur de camping. Il revient dans les détails sur les faits : “Je vivais qu’avec ma maman, je n’avais pas de papa, je n’avais pas de repères à la maison. Et puis un jour maman décide de réunir ses petites économies pour qu’on parte en vacances donc c’est la première fois que je partais en vacances, c’était fou pour moi. Et puis ce rêve de gosse est devenu un peu cauchemardesque puisque l’animateur du camping où on s’est rendus avec maman a abusé de moi. Et ça a duré quatre étés“, annonce Mathieu Johann.

Maman s’était un peu amouraché de ce type, ça ne veut pas dire qu’elle était aveuglée, ça veut dire que le mec était très fort. N’ayant pas de papa, je le trouvais formidable, il était très sympa il me faisait plein de cadeaux, plein d’attentions, plein de tendresse. Et quand ça dérapait, la question que je me posais, c’est est-ce que tout ça est normal. Et dans ma tête de môme, je n’osais pas dire. Il me disait que c’était un secret entre lui et moi, qu’il ne fallait pas en parler et j’avais plein de cadeaux, j’étais très choyé et puis évidemment, je n’osais rien dire à ma mère“, raconte-t-il.

Finalement, Mathieu Johann et l’animateur de camping sont “démasqués“, comme il le dit, à ses 11 ans par un vacancier du camping. “Et là je me dis ça y est, c’est la fin de l’histoire. J’ai honte, je cours m’enfermer dans ma chambre. J’ai appris plus tard que c’était pas à moi d’avoir honte, c’était à lui, c’était à l’agresseur“, relate-t-il. S’en est suivi le procès contre le prédateur sexuel auquel il n’a pas assisté faute de pouvoir se payer un avocat. Des années plus tard, celui qui partage désormais sa vie avec Badia à la suite de sa rupture avec Clémence Castel est parti à la recherche de son agresseur, et l’a retrouvé en banlieue parisienne. Ce dernier travaillait toujours auprès d’enfants.

Plus fort que son agresseur

Ça paraît dingue“, juge Mathieu Johann qui ajoute : “Il avait fait six mois de prison pour avoir agressé au moins cinq enfants, témoins au procès (…) Je lui ai envoyé un mail en lui disant : ‘maintenant si je veux balancer ton nom, maintenant je suis plus fort que toi, moi je peux balancer en direct ton nom, je ne l’ai jamais fait car j’estime que malgré tout le justice a fait son travail, je ne me substitue pas à la justice. Mais je me suis trouvé plus fort que lui.” a confié l’artiste. “Je n’ai plus de contact avec lui aujourd’hui” a conclu le quadragénaire qui avoue suivre encore aujourd’hui une psychothérapie.

Source: Lire L’Article Complet