Martin Blachier : pourquoi il n’a pas encore été vacciné

Très occupé par ses multiplies interventions télé, Martin Blachier n’a pas trouvé le temps de se faire vacciner contre le Covid-19, relate Le Monde dans une enquête consacrée au médiatique épidémiologiste, ce jeudi 13 mai.

A propos de


  1. Martin Blachier

Entre ses apparitions en télé, en radio et ses interviews à la presse générale et médicale, Martin Blachier est partout. Révélé par la crise sanitaire, ce médecin de 36 ans est l’un des experts du Covid-19 les plus prisés des médias, dont il a accepté les sollicitations à plus de 460 reprises en treize mois, détaille Le Monde dans une enquête parue ce jeudi 13 mai. Avec un tel planning, difficile pour cet entrepreneur spécialisé dans les prédictions médicales de consacrer du temps à sa propre vaccination contre le Covid-19. S’il déplore la faible couverture vaccinale des personnes les plus à risque, Martin Blachier n’a pas encore reçu sa piqûre pour cause de manque de temps, a-t-il affirmé au journal.

En France, la campagne de vaccination contre le Covid-19 se poursuit, avec plus de 20 millions de Français ayant reçu une première dose, alors que l’ouverture de la vaccination aux plus de 18 ans est prévue pour la mi-juin. Jean Castex s’est d’ailleurs montré fier de cet engagement “tenu”, malgré les multiples couacs du gouvernement avec la stratégie vaccinale. “L’objectif suivant, c’est 30 millions de primo-vaccinés”, a souligné le chef du gouvernement, ce samedi 15 mai, estimant ce but “à notre portée”. Quid de la vaccination des enfants ? À ce sujet, Martin Blachier a qualifié cette hypothèse d“hérésie” sur le plateau des Grandes gueules de RMC. “Tant qu’on n’a pas vacciné tous les adultes, on ne va pas vacciner tous les enfants”, a fait savoir le spécialiste en santé publique en avril dernier, tout en affirmant que les personnes vulnérables ne souhaitant pas se faire vacciner posaient un problème.

Martin Blachier : "La vaccination des enfants, c'est une hérésie ! Ce qu'il faut, c'est vacciner 100 % de la population vulnérable." #GGRMC pic.twitter.com/A4uZZ77Sq4

Olivier Véran renfile sa blouse blanche

Pour l’heure, la vaccination est officiellement ouverte pour les personnes de plus de plus de 50 ans ainsi que les personnels de santé et les patients atteints de comorbidités. Le gouvernement peut d’ailleurs compter sur son ministre de la Santé, Olivier Véran, pour soutenir la campagne vaccinale en France. L’ancien médecin, neurologue au CHU de Grenoble avant sa prise de fonction rue de Ségur, a renfilé la blouse le 7 mai dernier pour effectuer des piqûres dans un centre de vaccination dans le sud de Paris, à Montrouge (92). La propre vaccination du ministre de 41 ans, captée en direct par les caméras de télévision, avait d’ailleurs provoqué de très nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Cnews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet