Marion Maréchal enceinte : cette décision qui prend tout le monde de court pour les législatives !

Alors qu’elle ne devait pas s’engager directement dans le combat pour les prochaines élections législatives, Marion Maréchal a finalement décidé de faire partie des candidats du parti Reconquête.

Après une relative déception après le premier tour de l’élection présidentielle, ne voyant Éric Zemmour récolter que 7 % des voix, Marion Maréchal n’a cependant pas envie de lâcher la rampe politique qu’elle caresse de nouveau. Alors qu’elle ne devait pas être candidate aux prochaines élections législatives, la nièce de Marine Le Pen aurait finalement décidé de mener la bataille pour le parti Reconquête fondé par l’ancien polémiste. Une décision qui prend tout le monde de court, y compris les cadres du parti. « Beaucoup espéraient qu’elle vienne, malheureusement avec sa grossesse elle hésitait encore et aujourd’hui, ça y est, sa décision est prise. Nous pouvons la comprendre parce qu’effectivement une grossesse, ce n’est pas n’importe quoi dans la vie d’une femme. Et elle est sur Paris, elle s’est préparée à cette naissance là-bas. », expliquait sur France Bleu Bertrand de la Chesnais, le 9 mai dernier.

Mais selon le quotidien La Provence et une information relayée par nos confrères de 20 minutes, Marion Maréchal Le Pen sera finalement la candidate suppléante de Stanislas Rigault, porte-parole de Reconquête et président des jeunes avec Zemmour dans la 2e circonscription du Vaucluse. Un département que la petite-fille de Jean-Marie Le Pen connaît bien puisque c’est dans la troisième circonscription qu’elle avait été élue plus jeune députée de l’Assemblée nationale sous la bannière du Front National à l’époque.

Si Marion Maréchal a décidé donc de remettre un second pied en politique en s’engageant personnellement, c’est aussi peut-être car elle a souhaité prendre des distances avec l’école qu’elle a fondée après son départ du Front national. La vice-présidente de Reconquête a annoncé mardi 17 mai son départ de la direction de l’Institut de sciences sociales, économiques et politiques (Issep). « Aujourd’hui, j’ai une activité politique avec Reconquête ! et je suis très attachée à l’indépendance de l’école, à sa dimension apartisane, au fait que ce soit un projet éducatif exclusivement. Donc pour préserver cette indépendance, cette séparation, j’ai décidé de renoncer à ma fonction de directrice générale« , a-t-elle déclaré sur son compte Twitter.

T.C

A voir aussi : Eric Zemmour : mais qui est Mylène, sa femme ?

Source: Lire L’Article Complet