Marine Delterme victime d’un pervers narcissique : ses rares confidences

En pleine promotion d’un thriller psychologique, l’actrice Marine Delterme a confié à Télé Magazine le mercredi 29 décembre 2021 avoir été sous l’emprise d’un pervers narcissique.

Restez informée

Ce sont des souvenirs très douloureux dans lesquels Marine Delterme a dû puiser afin d’incarner son personnage dans la série Manipulations, en diffusion sur France 2 dès le 12 janvier 2022. Après avoir été dans la peau d’Alice Nevers durant 18 saisons, elle interprète Maud, une femme épanouie à qui tout sourit, mais qui tombe peu à peu sous l’emprise d’un dangereux manipulateur. C’est en toute vulnérabilité que l’actrice s’est confiée dans les colonnes de Télé Magazine, en kiosques le mercredi 29 décembre 2021, sur les similitudes entre son personnage et elle. Tout comme Maud, l’actrice est tombée dans les filets d’un pervers narcissique. Celle qui prône la bienveillance et l’altruisme dans le couple a malheureusement été mal traitée par un conjoint. « J’ai eu une relation avec un pervers narcissique pendant très longtemps. Trop longtemps. Je sais comment on peut se laisser détruire et enfermer par quelqu’un » a-t-elle confié en toute transparence.

« Leur truc, c’est une gifle, une caresse »

L’emprise conjugale est donc un douloureux sujet que maîtrise bien Marine Delterme puisqu’elle en a elle-même été victime. C’est dans sa propre expérience qu’elle a trouvé les ressources pour jouer cette femme accomplie, businesswoman, qui fait face d’abord à un homme au charme ravageur puis à une personne dénuée d’empathie. C’est cette dualité qui fait le propre des pervers narcissiques, comme l’a expliqué Marine Delterme. « Après une période d’éblouissement dans laquelle ces manipulateurs se placent face à vous en sauveur, vient le temps où ils se posent en victimes, pleurant sur leur sort, tout en entamant la phase de destruction » a-t-elle analysé toujours auprès de Télé Magazine. Le pouvoir de nuisance de ces profils psychologiques est très puissant, puisqu’ils peuvent faire preuve d’une grande violence psychologique. « Leur truc, c’est une gifle, une caresse. C’est d’autant plus difficile à déceler que ce sont des coups invisibles. Dès qu’ils sentent une brèche, ils s’engouffrent » s’est-elle souvenue avec courage. Il y a selon l’amie de Carla Bruni un devoir de communiquer sur le sujet, afin de sensibiliser chacun à ce phénomène destructeur. « Il est extrêmement facile de manipuler quelqu’un, quelle que soit sa condition ou son niveau intellectuel. C’est important d’en parler car le pervers narcissique est très difficile à cerner, et peut aller jusqu’à la destruction totale de l’autre » a-t-elle rappelé avec justesse.

Source: Lire L’Article Complet