Marina Carrère d’Encausse claque la porte de son émission : elle explique pourquoi

Après sept ans de bons et loyaux services, Marina Carrère d’Encausse a annoncé qu’elle ne reviendrait pas à la présentation de l’émission documentaire Le monde en face. Une décision murement réfléchie, que la médecin et animatrice a annoncé ce lundi 26 juillet, sur Europe 1.

Clap de fin pour Marina Carrère d’Encausse. Invitée sur Europe 1 dans Le Club de l’Eté, la médecin et animatrice a annoncé qu’elle ne présenterait plus à la rentrée Le monde en face, diffusée sur France 5. Un arrêt qui met fin à une collaboration de sept ans. “Je ne poursuis pas l’émission parce qu’elle change un peu d’axe. J’ai été extrêmement heureuse pendant toutes ces années de pouvoir le faire, mais c’est vrai que c’était surtout pour les sujets sociétaux qui m’ont intéressée“, a expliqué l’ex-acolyte de Michel Cymes. L’animatrice a en effet confié que le programme ne sera plus diffusé le mardi mais le dimanche, et devrait être entièrement consacré à des sujets géopolitiques.

Une page se tourne donc, pour la présentatrice de 58 ans, qui ne fait pas pour autant ses adieux à France 5. Celle qui reprendra les rênes du Magazine de la santé à la rentrée, au côté de Jean-Marc Sène, animera également tout l’été Les docs du Magazine de la santé.

L’un des visages de la crise sanitaire

Devenue l’une des experts les plus médiatisés de la crise sanitaire, Marina Carrère d’Encausse, qui ne souhaite pas revenir à la médecine sur le terrain, apporte régulièrement son expertise et son oeil professionnel sur la pandémie. Très critique envers Didier Raoult, l’animatrice tient à faire preuve d’exigence et de rigueur lorsqu’il s’agit de relayer l’information aux téléspectateurs qui l’écoutent. “Le problème, c’est que c’est une épidémie tellement particulière, un virus que l’on ne connaissait pas, des nouveautés qu’on doit décrypter tous les jours, c’est ça qui nous rend extrêmement exigent et prudent”, avait-t-elle affirmé.

Crédits photos : LIONEL URMAN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet