Marilou Berry : pourquoi elle a préféré donner un nom composé à son fils

Impliquée malgré elle dans l’affaire Richard Berry, accusé d’inceste par sa fille Coline Rojtman, la comédienne Marilou Berry a accordé un long entretien à Libération le 22 février 2021. Maman d’un petit garçon de deux ans, elle a révélé pourquoi son fils avait un nom composé.

  • Marilou Berry
  • Josiane Balasko

C’est avant tout une femme, puis une maman, puis une actrice. À trente-huit ans, Marilou Berry n’a rien à envier à la carrière de ses parents, Josiane Balasko et Philippe Berry. Cependant, il est possible que la comédienne leur doive deux ou trois traits de caractère… En effet, alors que l’affaire Richard Berry vient tout juste d’éclater, Marilou Berry, au courant des faits reprochés à l’acteur depuis 2014, n’avait pas hésité une seconde à prendre la défense de sa cousine. Une prise de position qui n’avait d’ailleurs pas plu à Carla Bruni. Cependant, Marilou Berry est fidèle à ses engagements féministes. Au-delà de l’affaire judiciaire en cours, l’actrice œuvre toute l’année pour les droits des femmes avec l’association #NousToutes. Un militantisme qui a même déterminé le choix de nom de famille de son fils à sa naissance.

“Cette idée qu’un enfant était un porte-drapeau, ça m’a énervée”

En effet, lors d’un long entretien avec nos confrères de Libération, Marilou Berry est revenue sur un moment précis survenu pendant sa grossesse en 2018. Alors qu’elle vient de rejoindre l’un de ses amis, celui-ci la félicite pour la future arrivée du petit garçon : “Il peut garder le nom et préserver la lignée”, lui a-t-il soufflé. Des propos qui ont eu le don d’irriter la comédienne. “Ce n’était pas méchant, mais cette idée qu’un enfant était un porte-drapeau, ça m’a énervée. Résultat, mon fils porte à la fois mon nom et celui de mon conjoint. Être engagée, c’est aussi se servir de ses droits”, a-t-elle expliqué.

Dans la même interview, Marilou Berry évoque l’éducation qu’elle et son compagnon Alexis, un artiste de street-art, ont décidé de donner à leur fils Andy. La fille de Josiane Balasko, qui confie avoir été entourée de femmes fortes et féministes depuis son plus jeune âge, rêve que son garçon évolue dans une société où on n’a plus besoin de féministes”, et dans lequel “chacun respectera les droits de l’autre sans se poser de questions”. Elle rêvait d’un autre monde…

https://www.instagram.com/p/CBsH3oEpvJo/

A post shared by Marilou Berry (@marilouberry)

Source: Lire L’Article Complet