Marianne : qui a inspiré le personnage de la juge incarnée par Marilou Berry ?

Dans Marianne, Marilou Berry incarne une juge aux méthodes atypiques. Pour son personnage qu’elle incarne dans la série sur France 2, la comédienne s’est inspirée de la Belge Anne Gruwez. Qui est-elle ? Réponse.

C’est un personnage explosif et décalé que Marilou Berry incarne dans Marianne. Pour France 2, la comédienne a accepté de camper le rôle d’une juge d’instruction qui va sur le terrain de l’humain et des scènes de crime. Une série "tragi-comédie", comme la surnomme France Télévisions. "L’essence même du métier de Marianne est de faire avec la part sombre de l’humanité : meurtre, violence, mensonge, cupidité, tromperie… Son humour lui permet de rester à la bonne distance des choses et lui sert d’électrochoc pour déstabiliser, prendre à contrepied et faire son chemin vers la vérité", présente le groupe.

Pour camper la juge, Marilou Berry s’est inspirée d’une Belge : Anne Gruwez. Cette juge d’instruction belge, aujourd’hui âgée de 56 ans, a instruit des milliers d’affaires au cours de sa carrière. En 2018, Netflix la suit dans un documentaire intitulé Ni juge, ni soumise. Devant les caméras, Anne Gruwez n’a pas de filtre… et surtout pas sa langue dans la poche. "J’ai l’impression d’avoir ouvert la porte à plus de liberté dans le langage : oui, je parle comme tout le monde et je n’ai pas un balais dans le cul", confie-t-elle au Parisien, dans un article paru ce mercredi.

Un livre de la juge pour raconter sa carrière

Son expérience, Anne Gruwez l’a retranscrite sur les pages blanches. En 2020, elle a publié son livre Tais-toi ! Si la justice m’était contée, où elle raconte son expérience de juge d’instruction à Bruxelles. Dans la presse, elle parle sans tabou, évoquant notamment cet accident de scie électrique qui l’a contrainte à se faire amputer de quatre doigts.

Marilou Berry a rencontré Anne Gruwez après avoir endossé le rôle de juge. Au Parisien, elle raconte : "Je l’ai rencontrée il y a quelques jours seulement, et pas avant. C’est toujours délicat d’incarner quelqu’un qui existe, même si ici la volonté n’est pas de faire un biopic ni de lui ressembler, mais de créer un personnage de toutes pièces." Un programme a découvrir à 21h10 ce mercredi sur France 2.

Source: Lire L’Article Complet