Majda Sakho : sa fille victime de racisme à l’école, elle s’indigne

L’épouse de Mamadou Sakho, Majda Sakho a pris d’assaut son compte Instagram pour y exprimer sa révolte, ce lundi 11 septembre. Sa fille Sienna, 6 ans, a été victime de racisme à l’école.

Femme forte et premier soutien de son époux l’ancien joueur des Bleus, Mamadou Sakho, Majda Sakho est pour la plupart du temps très discrète sur sa vie privée. Mais celle qui a récemment participé à Championnes : familles de footballeurs (TFX), a évoqué une situation qui l’a révoltée sur Instagram, ce lundi 11 septembre. La jeune maman a révélé que sa fille Sienna, 6 ans, a été victime de racisme à l’école.

« Les racistes flemme de vous », commence-t-elle. La maman de trois enfants, Sienna, Aida et Tidiane, confie : « Ma fille d’amour Sienna a été victime de racisme pour la première fois. » Française, Majda Sakho s’est ensuite indignée que cela ait pu arriver dans ce pays qu’elle aime tant et dont son époux a si longtemps défendu les couleurs. « En France, à l’école, a-t-elle fait savoir. Jamais en 8 ans en Angleterre, elle n’avait été confrontée à ça […] » Avec les nombreux commentaires de soutien que lui ont témoigné ses proches ou ses abonnés, on découvre alors que la petite Sienna n’a pas été invitée à un anniversaire en raison de sa couleur de peau.


https://www.instagram.com/p/CQynustsITZ/

A post shared by MAJDA SAKHO (@majdasakho)

« Je ne pensais juste pas qu’elle allait y faire face à un si jeune âge »

Heureusement, Majda Sakho, révoltée, précise que son époux et elle ont toujours préparé leurs enfants à ce qu’ils pourraient être un jour obligés d’affronter dans leur vie. « Heureusement que son père et moi l’a préparons depuis son plus jeune âge à se forger son identité et à faire face à ce genre de réactions qu’elle rencontrera dans sa vie car oui le racisme et bien ancré encore aujourd’hui, a-t-elle déclaré. Je ne pensais juste pas qu’elle allait y faire face à un si jeune âge. » Pour tourner la page à cette histoire dramatique, la « Sakho Family », comme ils aiment se surnommer, a décidé de passer le week-end ensemble dans l’enceinte du Domaine de Verchant. « Les parents, éduquez-vous et éduquez vos gosses, flemme de votre stupidité et votre intolérance », a-t-elle conclu avant de se ressourcer auprès des siens.

Crédits photos : COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet