« Ma vision n’est pas celle-là » : Edouard Philippe rabroué par François Bayrou

François Bayrou n’adhère pas au plaidoyer d’Edouard Philippe sur l’âge de la retraite. Invité sur le plateau de LCI, face Ruth Elkrief, le président du Modem a rabroué l’ancien Premier ministre : « Ma vision n’est pas celle-là », a-t-il assuré, ce lundi 4 octobre 2021.

La scission entre eux se creuse. Les dernières déclarations de l’ancien Premier ministre ne sont pas au goût de tout le monde. Et François Bayrou, le président du Modem ne s’en cache pas. Invité au micro de Ruth Elkrief sur LCI, lundi 4 octobre 2021, le Haut-Commissaire au Plan a fustigé le plaidoyer du maire du Havre : « La proposition de retraite à 67 ans, ma vision n’est pas celle-là », a-t-il confié, selon nos confrères du média d’informations LCI.

Opposé formellement à la proposition d’Édouard Philippe, François Bayrou s’explique en détail sur les raisons de son désaccord : « Je ne voterai jamais ça. C’est cinq ans de plus. On peut les encourager mais le fond est qu’on ne peut pas traiter de la même manière des situations différentes. C’est manquer de respect de dire : On va jusqu’à 67 ans », répond le patron du Modem.

« Une atteinte au contrat social du pays »

Selon lui, augmenter l’âge de la retraite supposerai que tout le monde est égal devant cette dernière : « Pour moi, ça ne peut pas être cette atteinte au contrat social du pays », assure-t-il. Indigné, François Bayrou poursuit son argument : « Une proposition comme celle-là, supposerai que tout le monde est égal devant la retraite. Les femmes qui travaillent dans les Ehpad avec le dos bousillé à 50 ans, vous leur dites que la retraite, c’est dans 17 ans ? Je ne serai pas celui qui dira ce genre de choses ! », houspille l’homme politique, déjà en froid avec Edouard Philippe.

Selon l’ancien ministre de la justice, ce sujet sera au cœur de l’élection présidentielle 2022. « Ce n’est pas en détruisant le contrat social qu’on va y arriver », a poursuivi le maire de Pau. À 70 ans, François Bayrou, chef de file du Modem n’entend pas arrêter sa carrière politique et s’apprête à lancer son propre parti le 9 octobre prochain. De quoi attiser ses anciennes querelles avec Edouard Philippe…

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet