Louis de Funès : ces infarctus qui l’ont empêché de tourner une dernière fois avec Gérard Oury

Après Rabbi Jacob, Louis de Funès devait de nouveau collaborer avec Gérard Oury. Leur nouveau projet qui s’appelait Le Crocodile n’a jamais vu le jour à cause de la santé du comédien.

Après le triomphe des Aventures de Rabbi Jacob, le duo du cinéma français aux 42 millions d’entrées Louis de Funès – Gérard Oury voulait faire un dernier coup de maître. Ils se lancent alors dans le projet Le Crocodile. Lassé des critiques, le réalisateur voulait faire encore mieux. Il avait alors imaginé l’histoire d’un dictateur d’un pays imaginaire incarné par de Funès. Un mélange entre La grande vadrouille et Rabbi Jacob qui aurait sans doute cartonné, si le film avait pu être tourné. Malheureusement, la santé de Louis de Funès n’a pas été de la partie, comme le raconte Paris Match qui retrace le parcours chaotique de ce film qui n’a jamais vu le jour. Le 4 mai 1974, les contrats avaient bien été signés, mais l’année suivante alors que le tournage approche, l’acteur montre des signes de fatigue.

Il vient d’enchaîner des projets éprouvants physiquement, raconte son fils médecin. Pourtant, on lui indique qu’il a un « cœur de jeune homme ». Avec un peu de repos, l’artiste qui a alors 61 ans veut y croire encore. Le 19 mars 1975, il participe donc à un dîner à Paris avec Gérard Oury, mais deux jours plus tard, il fait un infarctus, suivi d’un second, raconte le journaliste de Paris Match Fabrice Leclerc. Cette fois, les médecins sont radicaux : « Vous ne pourrez plus faire de cinéma, ni remonter sur scène », annoncent-ils au comédien hospitalisé.

Dans ce contexte, l’équipe du film a beau bluffer en publiant dans la presse une première affiche du long-métrage, les assurances disent stop. Une période terrible pour le comédien si dynamique, à l’arrêt forcé. « D’un seul coup, plus personne ne m’appelait, j’étais démonétisé. Les augures avaient dit : ‘il va claquer’ ou ‘il est diminué à vie’ », confie à Télérama en 1978 l’acteur qui finit par abandonner Le Crocodile, trop exigeant physiquement et tourné à l’étranger. Il joue dans L’aile ou la cuisse, car le producteur Christian Fechner couvre entièrement les frais d’assurance du comédien et prend en charge son médecin qui doit être présent tout au long du tournage. Parallèlement, Gérard Oury tente mais ne parvient pas à adapter le scénario du Crocodile à l’état de santé de l’acteur. La situation l’agace et il le savoir dans les colonnes de France-Soir. « J’ai écrit pour Louis un scénario dans lequel chaque clin d’œil, chaque geste, chaque gag lui est tout spécialement destiné », avait déclaré le réalisateur bien décidé à réaliser son projet sans sa star.

De Funès remplacé par Coluche ?

Malgré la défection de Louis de Funès, Gérard Oury continuera à croire à son projet, sans son acteur fétiche, mais un obstacle se met toujours au travers de sa route. En 1979, il rencontre Peter Sellers. Le projet renaît de ses cendres, mais l’acteur meurt l’année suivante… d’un infarctus, comme ceux qui ont empêchés De Funès de jouer le rôle. Le film sera ensuite proposé à Coluche, mais l’humoriste décède dans un accident de la route le 19 juin 1986. Le réalisateur acceptera enfin de laisser reposer à jamais ce film maudit.

Vidéo: Mandibules Teaser VF (Allocine)

Mort d'Olivia de Havilland, Melanie dans Autant en emporte le vent (Vidéo)
Olivia de Havilland est décédée ce dimanche 26 juillet à l'âge de 104 ans. C'était une icone du cinéma Hollywoodien. Une séquence à revoir sur Non Stop Zapping.


Non Stop Zapping

  • Gisèle Halimi morte : Éric Dupond-Moretti lui rend hommage à l'Assemblée Nationale (vidéo)
    La triste nouvelle est tombée ce mardi 28 juillet. L'ancienne avocate Gisèle Halimi est décédée à l'âge de 93 ans. Lors de son passage à l'Assemblée Nationale dans l'après-midi, Éric Dupond-Moretti a tenu à rendre hommage à sa consoeur devant les députés.


    Non Stop Zapping

    • Mandibules Teaser VF

      Allocine


      0:13

    • Mort d’Olivia de Havilland, Melanie dans Autant en emporte le vent (Vidéo)

      Non Stop Zapping


      0:38

    • Gisèle Halimi morte : Éric Dupond-Moretti lui rend hommage à l’Assemblée Nationale (vidéo)

      Non Stop Zapping


      1:19

    VIDÉO SUIVANTE
    Source: Lire L’Article Complet