L’OMS prévoit une épidémie de coronavirus très longue

L’Organisation Mondiale de la Santé est réunie depuis vendredi à Genève pour faire le point sur la crise du Coronavirus. Le Comité d’urgence de l’organisation a déclaré samedi 1er août que la pandémie serait très longue.

L’ensemble du Comité a affirmé que l’épidémie de Covid-19 représentait toujours une urgence de santé publique internationale.

#COVID19 | À l’aéroport d’Orly comme dans les autres, un protocole sanitaire a été mis en place afin d’assurer la sécurité des voyageurs. ✈️

Mesures de distanciation physique, port du masque obligatoire, tests PCR… Découvrez ces mesures en vidéo ⤵️ pic.twitter.com/IWDKpncfoW

Le docteur Tedros Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS, a même déclaré que « cette pandémie est une crise sanitaire exceptionnelle, dont les effets seront ressentis pendant des décennies. »

Le Coronavirus fait un retour en force dans de nombreux pays

Le Dr Tedros, a rappelé dans son discours d’ouverture vendredi dernier, la dangerosité du Corovanirus :

De nombreux pays qui croyaient que le pire était passé sont maintenant aux prises avec de nouvelles flambées. Certains pays qui ont été moins touchés au cours des premières semaines voient maintenant le nombre de cas et de décès augmenter.

On a d’ailleurs observé une explosion des cas ces dernières heures en France. Face à cette situation, toujours très préoccupante, l’OMS met en garde les pays.

Les États doivent poursuivre leurs efforts dans la lutte contre la Covid-19

Le Comité a formulé plusieurs recommandations à l’intention de l’OMS et des États Parties. Tous doivent s’allier au niveau mondial et régional dans la préparation et la riposte face à la Covid-19.

Chaque pays doit avoir les moyens d’accélérer ses travaux de recherche pour améliorer les outils de diagnostics, les traitements, les vaccins et enfin mettre un terme au Coronavirus.

Le Comité a également recommandé aux États de renforcer la surveillance de la santé publique pour l’identification des cas et la recherche des contacts. Ils doivent tout faire pour maintenir les services de santé essentiels, grâce à un financement, un approvisionnement et des ressources humaines suffisantes.

Pour plus de détails, retrouvez la vidéo en tête d’article.

Source: Lire L’Article Complet