Lizzo craque face à la grossophobie dont elle est victime depuis la sortie du clip de "Rumors"

Elle a pris la parole sur son compte Instagram. Le 15 août, Lizzo s’est confiée aux internautes dans un live. En larmes, elle explique devoir faire face à des commentaires insultants sur son poids, à la suite de la sortie du clip de Rumors, en duo avec Cardi B.

  • La grossophobie médicale, une discrimination profonde aux conséquences dramatiques
  • On achève bien les gros, documentaire essentiel sur les ravages de la grossophobie

Vague de haine grossophobe et raciste

“La plupart du temps, ça ne me blesse pas. Je m’en fiche. Je pense que quand je travaille aussi dur, ma tolérance est plus faible, ma patience est plus faible. Je suis plus sensible et cela m’atteint”, a évoqué, en larmes, Lizzo sur Instagram. 

Enregistrée en direct depuis sa salle de bain, la vidéo de treize minutes montre la chanteuse comme rarement. “Je pense que je suis dans un état de choc”, a souligné l’artiste. Depuis la sortie du clip de Rumors avec Cardi B, le 13 août, une vague de haine s’est propagée sous ses publications Instagram. Les internautes ont notamment attaqué l’artiste de 33 ans sur son poids et sa couleur de peau.

“Peu importe la quantité d’énergie positive que vous mettez dans le monde, il y aura toujours des gens qui auront quelque chose de méchant à dire sur vous. C’est grossophobe, c’est raciste, et c’est blessant. Ce que je n’accepterai pas, c’est que vous fassiez cela aux femmes noires, encore et encore, surtout à nous, les grosses filles noires. Quand nous ne rentrons pas dans la case dans laquelle vous voulez nous mettre, vous nous déversez votre haine. Ce n’est pas cool”, a poursuivi la chanteuse.

Quand nous ne rentrons pas dans la case dans laquelle vous voulez nous mettre, vous nous déversez votre haine.

À la fin de sa prise de parole, Lizzo s’est montrée plus positive et a également partagé son état d’esprit sur son compte Twitter : “S’aimer dans un monde qui ne t’aime pas en retour demande une quantité incroyable de conscience de soi (….) Si tu réussis à t’aimer aujourd’hui, je suis fier de toi. Si ce n’est pas le cas, je suis toujours fier de toi. C’est dur.”

Soutenue par Cardi B

Sur Twitter, Cardi B, avec qui elle partage le single Rumors, dont le clip a été vu plus de 12 millions de fois, a défendu sa collaboratrice : “Lorsque vous vous défendez, ils revendiquent votre problématique et votre sensibilité. Quand tu ne le fais pas, ils te déchirent jusqu’à ce que tu pleures comme ça. Que vous soyez maigre, gros, en plastique, ils essaieront toujours de mettre leurs insécurités sur vous. Rappelez-vous que ce sont des nerds qui regardent la table populaire.”

Rumors se porte bien. Arrêtez d’essayer de dire que la chanson échoue pour rejeter les émotions d’une femme sur l’intimidation ou comme si elle avait besoin de sympathie. La chanson est dans le top 10 sur toutes les plateformes. Faire honte au corps et appeler sa maman est méchant et raciste”, a conclu  la rappeuse dans un second tweet.

D’après Hollywood Reporter, Lizzo a aussi reçu le soutien de plusieurs personnalités, dont la showruneuse Shonda Rhimes, l’actrice Octavia Spencer et la femme politique démocrate Stacey Abrams.

  • Salma Hayek révèle avoir eu une ménopause précoce
  • “Je veux voir des femmes comme moi” : Shannen Doherty dénonce l’obsession du Botox à Hollywood

Source: Lire L’Article Complet