L’interview Noël d’Elsa Fayer : « L’important est d’être en famille »

Pire cadeau, meilleur souvenir… À l’aube de la grande soirée de Noël, Elsa Fayer a accepté de se plier à notre interview thématique. Et elle vous réserve bien des surprises.

À partir du 3 janvier prochain, la 5e saison des 10 couples parfaits sera diffusée sur TFX. Elsa Fayer, qui est aux commandes nous promet quelques surprises et de nouvelles mécaniques pour aider les candidats à trouver leur match parfait. En effet, l’animatrice s’est imposée comme la madame love de la chaîne… mais pas que. « Avec mes copines, on fait des réunions de filles et elles me demandent toujours des conseils ou des indications sur l’amour, » s’amuse-t-elle. Et de poursuivre : « On parle de nos vies, de nos couples, de nos enfants, de sexualité, et ça fait du bien ! On s’enrichit ensemble. » La sympathique animatrice nous a parlé d’amour mais aussi de Noël à l’occasion d’une interview thématique.

Gala.fr : Votre meilleur cadeau de Noël ?
Elsa Fayer
: On se souvient plus souvent du pire ! (Elle rit) Les meilleurs sont ceux de mes enfants (Elle a une fille de 22 ans et des jumelles de 11 ans, ndlr), avec quelques petites maladresses ou des fautes d’orthographe, car elles sont encore petites. Je pense à une lettre au Père Noël, donc moi, car il y avait beaucoup de tendresse dans les mots.

Gala.fr : Vos enfants croient encore au Père Noël ?
Elsa Fayer
: Alors… Longtemps elles ont cru au Père Noël et je me suis faite piéger l’année dernière, au ski. Elles avaient 10 ans et voyaient des jouets au magasin de la station, et certains jouets se sont retrouvés sous le sapin, et elles ont eu un doute. Et du coup, on leur a dit la vérité, mais elles continuent à avoir un doute.

Gala.fr : Qu’avez-vous demandé comme cadeau cette année ?
Elsa Fayer :
Je ne demande rien, j’adore les surprises ! C’est peut-être ce qui m’a valu d’un jour avoir un robot de cuisine… (Elle rit) C’est bon, on tient le pire cadeau ! J’aurais acheté le robot, mais car je le décide. Sinon, offrir ça à une femme, c’est tellement cliché.

Gala.fr : Votre meilleur souvenir de Noël ?
Elsa Fayer
: En 2005, car l’année précédente mes parents et mon petit-frère était à Phuket, en Thaïlande, pendant le tsunami. J’avoue que cette année-là a été dure, même si heureusement tout s’est bien passé pour eux et qu’il n’y a pas eu de blessés, mais nous avons vécu un Noël 2004 de panique, d’angoisse, et sans nouvelles. En 2005, nous étions tous réunis et c’était un vrai soulagement.

Gala.fr : Ce qui est indispensable pour un Noël parfait ?
Elsa Fayer
: La famille et les amis, car j’ai la chance d’avoir des amis qui sont comme des membres de la famille. On aime se réunir, bien manger, bien rire, et oublier les tracas le temps d’une soirée.

Gala.fr : Parlez-nous du Noël de vos rêves !
Elsa Fayer
: J’avoue que j’avais bien envie de rêver cette année, mais nous allons rester en France avec ce qu’il se passe. Le rêve serait de réunir ma famille sur une plage paradisiaque, avec une maison de pêcheur, un petite barbecue. Un Noël à la belle étoile avec les gens que j’aime, face à l’océan.

Gala.fr : Vous êtes plutôt ouverture des cadeaux le 24 au soir ou le 25 au matin ?
Elsa Fayer
: Le 25 au matin, car le 24, le Père Noël n’est pas encore passé ! On se fait un gros petit dèj, les enfants sont contents, et s’il neige, c’est encore mieux !

Crédits photos : Veeren Ramsamy-Christophe Clovis / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet