L’été où… Gérald Darmanin a fait polémique avec ses vacances en Corse

Parti se reposer en Corse durant l’été 2017, quelques semaines après sa nomination au gouvernement, Gérald Darmanin ne pensait pas se retrouver au coeur d’une nouvelle polémique. C’était sans compter sur les révélations embarrassantes de Mediapart sur son lieu de vacances…

Une villa de 180 m2, du soleil, des pieds dans l’eau… À première vue, tout était réuni pour que Gérald Darmanin passe des vacances de rêve en Corse, aux côtés de son ami Sébastien Lecornu, alors secrétaire d’État. Mais ce séjour, organisé en plein milieu du mois d’août 2017, va prendre une tout autre tournure pour l’ancien membre des Républicains. Car Mediapart assure que l’étoile montante de la Macronie, tout juste nommée ministre de l’Action et des Comptes publics, n’occupe pas la villa de n’importe qui. Le nom du propriétaire ? Christelle Godani, Miss Corse 1993, mais surtout compagne de Gilbert Casanova, condamné à huit ans de prison ferme pour trafic de cannabis. Plutôt embarrassant pour un membre de l’exécutif.

Gérald Darmanin était-il au courant ? Contacté par Mediapart, l’ex-député du Nord promet qu’il ne savait rien. « Je tombe des nues !« , assure-t-il depuis l’île de Beauté. Le futur ministre de l’Intérieur raconte que la villa a été louée par « des amis de l’Eure » avec qui il partage les frais de location. « Je ne connais pas les propriétaires. Je dors et je bois du rosé, je commence juste à déconnecter. Vous êtes la première personne à me parler de cela !« , s’étonne-t-il. Il faut dire que les services de l’État, prévenus quelques semaines plus tôt, n’ont pas déconseillé au ministre de séjourner à cet endroit, n’ayant rien à reprocher à Christelle Godani. En cas d’alerte, le ministre assure qu’il aurait bien entendu renoncé à ce séjour.

>> Découvrez notre diaporama sur les vacances des ministres qui ont fait polémique

Gérald Darmanin porte plainte

Il n’empêche, Gérald Darmanin n’a pas vraiment apprécié l’article de Mediapart. En plein cœur de la polémique, il annonce sa décision de contre-attaquer avec une plainte pour diffamation. Et précise au passage avoir respecté toutes « les procédures inhérentes aux déplacements privés des membres du gouvernement » en louant cette villa du nord d’Ajaccio, pour 4 000 euros la semaine via un site internet.

Diffamés dans un article de Mediapart nous déposons plainte avec @SebLecornu.

En vain : Mediapart sera relaxé trois ans plus tard, le tribunal ayant jugé que les propos de l’article ne portaient « pas atteinte à l’honneur et à la réputation » des plaignants.

Crédits photos : Bruno Bebert / Bestimage

A propos de


  1. Gérald Darmanin

Autour de

Source: Lire L’Article Complet