Les stars réagissent à l’attaque du Capitole
  • Une femme est morte au cours de l’attaque du Capitole
  • Le président-élu Joe Biden a dénoncé une « insurrection » de la part des soutiens de Donald Trump
  • Donald Trump a déclaré « nous vous aimons » aux émeutiers du Capitole

« Ennemis de la démocratie », c’est la réaction qui revient le plus chez les stars américaines qui ont suivi l’attaque du Capitole par les soutiens de Donald Trump hier. Le président des Etats-Unis, qui refuse toujours de reconnaître sa défaite aux élections face à Joe Biden, avait appelé ses supporters à protester devant ce lieu symbole de la démocratie du pays, alors que les élus validaient la victoire du candidat démocrate. Une situation qui a rapidement dégénérée, les émeutiers pro-Trump envahissant le Capitole, saccageant l’édifice et les bureaux, et se pavanant avec des drapeaux confédérés quand d’autres ont apporté croix et potence en référence au
Ku Klux Klan. Une femme est
morte au cours de ce que Joe Biden a qualifié d’« insurrection ».

En réponse, Donald Trump a envoyé un message à ses soutiens. « On nous a volé l’élection. Je connais votre douleur, mais rentrez chez vous. Nous vous aimons, vous êtes très spéciaux », a-t-il déclaré dans une vidéo enregistrée depuis les jardins de la Maison Blanche, publiée sur Twitter. Les stars ont unanimement condamné cet acte de « terrorisme intérieur », même
Karlie Kloss, dont le beau-frère n’est autre que Jared Kushner, le mari d’
Ivanka Trump. Après avoir écrit sur
Twitter que

« refuser le résultat d’une élection et inciter à la violence » est « anti-Américain », elle a été interpellée par plusieurs internautes lui rappelant ses liens avec les actuels locataires de la Maison Blanche et lui demandant si elle avait fait passer son message à Jared Kushner et Ivanka Trump. Réponse : « J’ai essayé ».

« Coup d’Etat »

Alyssa Milano a de son côté
dénoncé une « tentative de coup d’Etat pour garder une star de la télé-réalité au pouvoir ».

Cardi B a noté « l’ironie » de la situation alors que « ceux qui demandaient justice » au cours de l’été lors de manifestations
Black Lives Matter, étaient traités « d’animaux » par les soutiens de Donald Trump. Un parallèle fait également par
Chloë Grace Moretz qui s’est par ailleurs étonnée de la sous-représentation des forces de l’ordre pour contenir les émeutiers au Capitole comparé aux forces déployées dans les manifestations demandant justice après les morts de plusieurs afro-américains.

Le 25e Amendement

La chanteuse Pink a fait part de sa « honte », en tant que « fille de deux vétérans et sœur d’un autre ». Mark Ruffalo a
qualifié les émeutiers « d’ennemis de la démocratie », avant de demander, dans un autre
tweet, le déclenchement du 25e Amendement. L’interprète de Hulk a été suivi dans sa demande par Stevie Wonder.

« Il est temps que les leaders de ce pays invoquent le 25e Amendement. N’est-ce pas évident ? Aujourd’hui m’a rendu triste et incrédule face à ce qui arrive à mon pays, un pays qui m’a inspiré des chansons d’espoir et d’amour », a-t-il publié.

Le 25e Amendement peut être déclenché lorsque le président ou vice-président des Etats-Unis n’est plus en état de diriger le pays. Un amendement que les fans de House of Cards connaissent, puisque c’est ainsi que le personnage du vice-président Frank Underwood prend le pouvoir à la Maison Blanche.

Selena Gomez, quant à elle, a accusé de nouveau une partie des GAFA d’avoir permis une telle escalade en « autorisant des personnes avec la haine dans leurs cœurs d’utiliser » leurs plateformes. « Facebook, Instagram, Twitter, Google, Mark Zuckerberg, Sheryl Sandberg, Jack Dorsey, Sunda Pichai, Susan Wojcicki – vous avez tous fait défaut au peuple américain aujourd’hui et j’espère que vous allez réparer ça », a-t-elle
écrit.

Un message visiblement entendu – un peu tard peut-être – puisque Twitter a suspendu le compte de Donald Trump pour 12 heures, le menaçant de le bannir de son réseau, et Facebook a retiré sa vidéo de soutien aux émeutiers.

Source: Lire L’Article Complet