Les 12 coups de midi : cet ex-champion qui refuse de revenir dans l’émission

Ancien recordman des “12 Coups de midi” sur TF1, Bruno Tuchszer n’apparaît plus dans l’émission depuis plusieurs années. Il vient d’expliquer pourquoi.

Les fidèles du jeu de TF1 ne l’ont pas oublié. Ancien Maître de midi avant Eric et Christian Quesada, en 2013, Bruno Tuchszer avait aligné 80 participations sur le plateau de Jean-Luc Reichmann. Mais depuis quatre ans, plus d’apparition dans l’émission de TF1. Une absence liée à “plusieurs raisons” qu’il vient d’expliquer à Télé Loisirs : “J’ai participé à d’autres jeux sur des chaînes concurrentes. Je dois donc signer un contrat attestant que je n’étais pas sur le plateau d’un autre jeu dans les six mois qui ont précédé“, a d’abord précisé celui que l’on a vu dans Questions pour un champion et Tout le monde veut prendre sa place sur France Télévisions.

Comédien, Bruno Tuchszer a également un emploi du temps qui l’a empêché de revenir. “Cette année, par exemple, la production m’a appelé mais j’ai dû encore dire non“, regrette l’ex-champion, absent du Combat des maîtres. Ce qui le “pèse“. “J’aimerais y retourner, l’émission et l’ambiance me manquent. Mais bon, depuis, il y a eu tellement de Maîtres de midi…“, souligne-t-il.

Bruno Tuchszer ne regarde plus Les 12 Coups de midi

Si les téléspectateurs le reconnaissent toujours dans la rue, Bruno Tuchszer semble toutefois avoir tourné la page. “Les 12 Coups de midi c’est un peu comme une femme qu’on a beaucoup aimée : quand c’est terminé, on est content qu’elle soit heureuse avec quelqu’un d’autre… Mais ce n’est pas pour autant qu’on veut être témoin de son bonheur en permanence !, rigole-t-il. En toute honnêteté, je ne regarde plus l’émission. Je suis quand même ravi qu’elle fasse des audiences extraordinaires chaque midi ! Je me suis arrêté à la folle histoire de Paul, qui est vraiment devenu LE visage emblématique du programme après le scandale autour de Christian Quesada“, conclut l’ex-champion.

Crédits photos : Capture TF1

Autour de

Source: Lire L’Article Complet