Leonardo DiCaprio : son incroyable preuve de générosité pour une cause qui lui tient à coeur

Leonardo DiCaprio fait partie des stars les plus investies pour la cause environnementale. L’acteur de 46 ans vient une nouvelle fois de le prouver en annonçant sur Twitter qu’il allait faire un don de 35 millions d’euros à l’organisation Re-wild qui oeuvre à la restauration des îles Galapagos.

Leonardo DiCaprio : derrière l’acteur oscarisé et le tombeur de ces dames se cache un être profondément impliqué dans la sauvegarde de la planète. L’acteur de 46 ans a en effet créé sa Fondation Leonardo DiCaprio dès 1998, alors qu’il connaissait tout juste le succès, notamment grâce à son rôle dans Roméo + Juliette. Son organisation joue désormais un rôle majeur dans l’activisme écologique, car elle est devenue une vaste organisation qui œuvre chaque jour pour la planète à travers de multiples leviers et associations. Celui qui a enchaîné les relations avec de nombreux top models comme Giselle Bündchen ou encore Bar Refaeli, n’a en revanche jamais quitté sa ligne de conduite en matière de défense de l’environnement. L’acteur de Titanic est toujours l’un des premiers à mettre la main au porte-feuille lorsqu’il s’agit de défendre les causes qui lui tiennent à coeur.

En janvier 2020, Leonardo Di Caprio avait versé 3 millions de dollars à l’Australie alors en proie aux flammes, dans le but de venir en aide aux habitants, et afin de contribuer à la réparation des dommages causés par les flammes. Lundi 17 mai, l’acteur militant a une nouvelle fois prouvé que l’engagement personnel n’était pas un vain mot pour lui.

Un montant impressionnant

Alors que certains sont prêts à débourser des sommes folles pour des choses bien futiles, Leonardo DiCaprio donne une belle leçon de citoyenneté. Dans un post sur Twitter ce 17 mai, le comédien américain a déclaré : “Partout dans le monde, la nature est en déclin. Nous avons dégradé les trois quarts des espaces sauvages et poussé plus d’un million d’espèces au bord de l’extinction. Plus de la moitié des zones sauvages restantes de la Terre pourraient disparaître au cours des prochaines décennies si nous n’agissons pas de manière décisive”.

Dans son post, il a affirmé vouloir verser pas moins de 35 millions d’euros – soit 43 millions de dollars – afin de mener à bien le projet de restauration des îles Galapagos en Equateur via l’association Re-Wild. C’est une association qu’il a fondée en collaboration avec un groupe de scientifiques spécialisés dans la conservation environnementale. Bravo Leo !

More than half of Earth’s remaining wild areas could disappear in the next few decades if we don’t decisively act. This is why today I am excited to launch @Rewild – to help protect what’s still wild and restore the rest. pic.twitter.com/Sxmrx2uhwd

Source: Lire L’Article Complet