"L'effet Sylvie" ou le retour impérial de Philippine Leroy-Beaulieu

Trente-cinq ans après sa révélation dans Trois hommes et un couffin, l’actrice revient sur le devant de la scène grâce à son rôle dans la série Emily in Paris. À 58 ans, elle prête son style et son panache au personnage de Sylvie Grateau, la cheffe parisienne d’Emily, aussi libre que sarcastique.

À 58 ans, Philippine Leroy-Beaulieu savoure son retour de hype, sur la crête de la vague Emily in Paris. Dans la peau de Sylvie Grateau, la patronne rosse de la jeune Américaine parachutée dans la capitale, elle a vite fait d’éclipser l’héroïne par son style et son aura caustique. Un retour comme une revanche pour celle qui fut révélée en 1985, dans Trois hommes et un couffin, de Coline Serreau. Aurait-elle pu deviner qu’en 2020, elle trouverait la véritable gloire dans une série Netflix ? Née à Rome en 1963, Philippine passe une partie de son enfance en Italie, où son père Philippe fait carrière dans le cinéma. À l’âge de 11 ans, ses parents divorcent et l’adolescente s’installe à Paris avec sa mère, et s’intéresse au théâtre. Elle suit des cours dans une école d’art dramatique pendant deux ans avant de se lancer dans le monde impitoyable du cinéma.

« Sortie du tombeau »

Après quelques petits rôles dans des publicités ou des productions françaises, la jeune actrice intègre le casting du film Trois hommes et un couffin de Coline Serreau. Son rôle de Sylvia (décidément) lui permet d’obtenir une nomination au César du meilleur second rôle. Elle enchaîne ensuite les tournages, mais reste assez discrète. Flag de Jacques Santi, Natalia de Bernard Cohn, Neuf mois de Patrick Braoudé, Deux frères de Jean-Jacques Annaud ou encore De Gaulle de Gabriel Le Bomin… Philippine Leroy-Beaulieu trace son chemin au sein de l’industrie cinématographique sans retrouver le succès grand public du film de Coline Serreau. Les années passent et l’actrice se voit refuser des rôles à cause de son âge.

Ce n’est qu’en 2015 qu’une série TV lui offre les prémices de la gloire. Le réalisateur Cédric Klapisch lui propose d’incarner Catherine Barneville dans Dix pour cent diffusée sur France TV et disponible depuis Netflix. «J’étais à ce moment de la vie d’acteur où l’on se dit : « Est-ce que je vais devoir m’arrêter ? ». Lorsque Cédric Klapisch m’a choisie pour ce rôle, je lui ai dit qu’il me faisait sortir du tombeau», a-t-elle confié dans une interview au Daily Mail.

En vidéo, « Emily in Paris » saison 2, la bande-annonce

Cigarettes et liberté

Son rôle dans Dix pour cent lui offre un premier retour dans la lumière, mais c’est dans le rôle de Sylvie Grateau, dans la série Emily in Paris, que Philippine Leroy-Beaulieu va se révéler complètement. Alors que le personnage avait été écrit, au début, pour une femme plus jeune, à 58 ans, l’actrice s’en empare sans ciller, ni avoir peur des nombreux clichés qui l’entourent. Sylvie ou la femme française vue par les Américains : cinglante, qui fume, sort avec un homme marié, et est prête à tout pour garder son indépendance et son statut. Mais au-delà de la parodie, le personnage cache une certaine réflexion sur le l’âge et le sexisme. «À partir de 40 ans, on est bonnes à jeter», s’exclame-t-elle ainsi dans le troisième épisode de la saison 2. Avant de prouver le contraire.

Peu importe la vexation ressentie par les téléspectateurs français, Philippine Leroy-Beaulieu se glisse dans la peau de la quinqua, sans crainte de montrer son corps ni de s’afficher avec un amant plus jeune qu’elle. «C’était amusant de le jouer et de réaliser que nous devons posséder notre âge et juste l’aimer pour ce qu’il est», a confié l’actrice dans un entretien pour le magazine Glamour UK. «Un monde où les gens ne peuvent pas vieillir est un monde dangereux. J’ai récemment eu une discussion à ce sujet avec ma fille qui a 30 ans. Elle m’a dit : « Maman, je ne veux pas vivre dans un monde où les femmes ne peuvent pas vieillir ». Je pense qu’il est important de vraiment s’approprier cette question du vieillissement et de ne pas en faire un problème, de ne pas en faire quelque chose dont nous ne pouvons pas parler. Il n’y a pas de culpabilité ou de honte à vieillir.»

Philippine Leroy-Beaulieu incarne Sylvie Grateau dans la série Emily in Paris.

Philippine travaille son look tout en jupes crayons et talons vertigineux, en collaborant avec la costumière Patricia Field. «Sylvie me rappelle Carine Roitfeld, l’ancienne rédactrice en chef du Vogue français qui portait religieusement cet uniforme, même dans la neige», explique-t-elle au Daily Mail. «C’était peut-être inconscient, mais lorsque nous avons conçu les costumes, nous nous sommes davantage inspirées des actrices classiques d’Hollywood, comme Bette Davis, Joan Crawford et Ava Gardner.» Et cette inspiration plaît au public qui a tôt fait de considérer Sylvie Grateau comme une icône de mode. Depuis, l’actrice ose tout sur les tapis rouges ! Mercredi 19 janvier, Philippine Leroy-Beaulieu est apparue au défilé Ami Paris dans une robe verte moulante et entièrement transparente. Une tenue que n’aurait pas reniée Sylvie.

Source: Lire L’Article Complet