Léa Salamé en froid avec Laurent Ruquier : la journaliste révèle que le lien est rompu

Lors de la conférence de presse de Quelle époque, Léa Salamé n’a pas échappé à une question sur Laurent Ruquier. La journaliste a assuré qu’elle n’avait eu aucun contact avec le célèbre animateur depuis juillet 2022.

Désormais, c’est seule que Léa Salamé animera Quelle époque, qui remplace On est en direct, en deuxième partie de soirée, les samedis soirs. En effet, Laurent Ruquier a pris la décision de rendre son tablier, estimant qu’il était trop compliqué d’animer ce genre d’émission à deux. Si le célèbre animateur n’hésite pas à évoquer régulièrement sa fin de collaboration avec la journaliste, cette dernière est plus discrète sur le sujet. Seulement, à l’occasion de la conférence de presse de Quelle époque, elle a été interrogée sur Laurent Ruquier. Il a été demandé à la compagne de Raphaël Glucksmann si elle était toujours en contact avec lui. "Je ne remplace pas Laurent Ruquier, il est irremplaçable. Nous ne nous sommes pas reparlé depuis la conférence de France Télévisions début juillet. Je pense que je vais laisser passer un peu de temps, et je lui écrirai après", a-t-elle déclaré de manière très franche.

Dans un deuxième temps, Léa Salamé a tenu à rappeler qu’elle n’avait rien à voir avec le départ de Laurent Ruquier d’On est en direct. Il a pris sa décision seul. "On a essayé de lui faire changer d’avis, mais en vain", a-t-elle conclu. Lors de cette conférence de presse, celle qui est également aux commandes de la matinale de France Inter, aux côtés de Nicolas Demorand, a donné quelques détails sur sa nouvelle émission.

Léa Salamé s’entoure de deux amis de Laurent Ruquier

Elle sera entourée de Christophe Dechavanne et Philippe Caverivière. Le premier est un ami de Laurent Ruquier. Il a échangé avec lui pour lui annoncer sa collaboration avec Léa Salamé. "J’ai échangé avec lui, et tout va très bien", a assuré Christophe Dechavanne. Philippe Caverivière, qui connaît également très bien le compagnon d’Hugo Manos, a eu plus de mal à lui annoncer la nouvelle. "C’est la partie que je déteste dans ce métier : quitter quelqu’un qui m’a donné ma chance et qui a été patient tout le temps où j’ai été moyen. J’ai repoussé de vingt jours mon coup de fil, en trouvant une excuse par jour, pour ne pas lui dire que je partais avec Léa. Il a eu la grande classe, en se félicitant que je vole de mes propres ailes. Il a été d’une élégance infinie", a-t-il confié.

Source: Lire L’Article Complet