Le saviez-vous ? Sophie Marceau s’occupe avec un autre job que le cinéma

Interviewée par BFM Business le lundi 10 mai, Sophie Marceau a dévoilé un nouveau projet qui lui tient à cœur… loin des plateaux de cinéma.

A propos de


  1. Sophie Marceau

Révélée dans La Boum, Sophie Marceau a plusieurs cordes à son arc. Devenue l’une des plus grandes actrices de sa génération grâce au film culte sorti en 1980, la star du grand écran se consacre également à d’autres projets. Le lundi 10 mai, la comédienne a accordé une interview à Chine Éco, diffusé sur BFM Business. Elle s’est exprimée sur cette nouvelle aventure dans laquelle elle s’est récemment lancée. En effet, la mère de famille de 54 ans a rejoint la plateforme MaFrance.cn, en tant qu’ambassadrice. Il s’agit d’un site internet qui met à disposition des Chinois, des produits made in France proposés par des PME.

L’occasion pour elle de “promouvoir la France à l’étranger”. Une démarche à laquelle elle est particulièrement attachée. “Je n’y peux rien, c’est comme ça, ça fait plus de vingt ans que je fais ça”, a-t-elle confié sur la chaîne d’information en continu. “J’ai trouvé le projet de Florence (Poulet, la fondatrice, NDLR), d’être une porte ouverte pour le monde, sur notre savoir-faire, notre art de vivre, tout ce qui est positif, créatif, imaginatif, qu’on puisse le faire resplendir à l’étranger”, a-t-elle fait valoir.

“La personnalité française la plus connue en Chine, c’est Sophie Marceau”

La Chine tient une place importante dans la vie de Sophie Marceau, comme elle l’a confié auprès de nos confrères : “J’ai été très bien reçue en Asie depuis le début de ma carrière. J’ai trouvé qu’il y avait énormément de points communs entre ces deux pays. Culturellement, historiquement, il y avait beaucoup de choses à faire.” Et Florence Poulet de rebondir : “La personnalité française la plus connue en Chine, c’est Sophie Marceau. Grâce à elle, on commence à être vus en Chine. Elle est fantastique.” Grâce à ce projet, l’ex-compagne de Christophe Lambert espère mettre le savoir-français en valeur. “On est un tout petit pays. On a un grand cœur mais on est un tout petit pays. Il faut exister, le monde est rude, le monde est vaste. On sait imprimer notre caractère, je ne suis pas sûr qu’on soit aussi performants à savoir se vendre soi-même”, déplore-t-elle. Et d’insister : “Il faut aider nos artistes, nos créateurs, nos artisans à faire connaître leur travail. MaFrance permet cela.”

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet