Le saviez-vous ? Ophélie Winter est une Lady !

Ophélie Winter, la star des années 1990 en pleine promotion de ses mémoires a fait quelques confidences dans Le Figaro, paru ce vendredi 11 juin. La chanteuse et mannequin franco-néerlandaise est une Lady.

Ophélie Winter : une lady ? Dans un portrait réalisé par Le Figaro, la chanteuse qui publie ses mémoires titrés Résilience est sans filtre. Entre les amours, les problèmes d’argent, de santé… la star des années 1990 se livre comme rarement. De son enfance marquée par des attouchements sexuels incestueux, à son parcours sentimental, parfois chaotique. Mais ce n’est pas tout, l’interprète du tube Dieu m’a donné la foi a omis de dévoiler un détail sur sa vie loin d’être anodin.

Détentrice d’une bague avec écrit Lady Winter en diamant, Ophélie Winter a confié en souriant que c’est parce qu’elle est “une vraie Lady” qu’elle possède ce bijou. Alors, non l’ex-amante de MC Solaar n’est pas un proche de la reine Elizabeth II. En fait,j’ai acheté une parcelle en Écosse et en échange, ils m’ont donné le titre.” Donc la soeur de Mickaël Winter peut se vanter d’avoir un titre de noblesse.

https://www.instagram.com/p/BlfNlsGAJ8i/

A post shared by Ophélie Winter (@opheliewinter)

Ophélie Winter : une femme marquée par les coups de la vie

Dans son livre Résilience, aucun sujet n’est esquivé. La chanteuse est même revenue sur un traumatisme de son enfance. De 6 à 16 ans, elle a en effet subi des attouchements de son oncle handicapé. “J’ai passé mon enfance à rêver de sa mort parce qu’il me faisait peur, physiquement, il était vraiment effrayant, il se faisait pipi dessus, même son odeur, il fumait des cigarillo…, a-t-elle confié dans Quotidien sur TMC. Il y a des trucs maintenant que je ressens, ça me fait revivre toutes les horreurs de cette époque-là…” Encore aujourd’hui, à l’âge de 47 ans, cette histoire est source de conflit avec sa mère, parce qu’elle ne m’a pas crue quand je le lui ai dit la première fois. Je lui ai dit : ‘Maman, Stéphane me touche le zizi’. Et je me suis pris une beigne.” Des attouchements qui ont “duré pendant dix ans. Elle le savait. Ma grand-mère, je ne pense pas qu’elle l’ait su. Je ne pense pas que ma mère lui en ait parlé.” Ophélie Winter n’a oublié aucun détail de cette période de sa vie.

Crédits photos : SIPA

Autour de

Source: Lire L’Article Complet