Le prince William lésé : pourquoi Queen Mum a légué plus d’argent à Harry

Ce jeudi 4 août est un jour spécial au Royaume-Uni : celui de l’anniversaire de naissance de la reine mère. L’occasion de revenir sur les raisons qui l’ont poussée à privilégier Harry dans son héritage.

Elizabeth Bowes-Lyon, surnommée « Queen Mum », est décédée le 30 mars 2002. La mère de la reine Elizabeth II avait légué deux tiers de sa fortune à ses petits-fils, William et Harry. Oui, mais… pas à parts égales. Elle avait en effet décidé de léguer plus d’argent au fils cadet du prince Charles. Si certains avaient pu en douter, il ne fallait pas y voir là une éventuelle préférence de la part de la reine mère. Et, pour cause, elle avait pris cette décision pour une noble raison : celle de l’équité.

C’est, en effet, l’ordre de succession au trône britannique qui avait pesé dans sa décision de ne pas léguer la même somme à William et à Harry lorsqu’elle avait fixé les conditions de ses legs en 1994. La mère d’Elizabeth II avait placé les deux tiers de sa fortune dans un fonds fiduciaire afin que ses arrière-petits-fils puissent en hériter. Huit ans plus tard, les deux frères s’étaient donc partagé près de 14 millions de livres (soit 12,2 millions d’euros). À l’âge de 25 ans, William et Harry avaient reçu une partie de l’héritage laissé par leur défunte mère, Lady Diana, qui se montait alors à 22 millions d’euros. Avant d’en recevoir la totalité le jour de leur trentième anniversaire, respectivement le 21 juin 2012 et le 15 septembre 2014.

⋙ PHOTOS – Statue hommage à Diana dévoilée : Harry et William réunis

Des titres en héritage

Si, le 31 mars 2020, Harry a décidé de prendre ses distances avec la couronne britannique en mettant un terme à ses obligations royales et en s’installant aux États-Unis, le prince William, lui, est destiné un jour à monter sur le trône. Deuxième dans l’ordre de succession – derrière son père, Charles, le prince William « tirera parti de sa future situation de roi », avait rapporté la BBC en 1994. Toujours selon le média britannique, il est en effet prévu qu’au moment où il montera sur le trône, le duc de Cambridge prendra la tête du duché de Cornouailles, une propriété privée de 53.000 hectares, qui finance les activités publiques et privées, mais aussi les œuvres de charité de son propriétaire. En privilégiant Harry, la reine mère souhaitait donc compenser ce déséquilibre par un avantage financier et non léser William, son autre petit-fils.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Agence / Bestimage

A propos de


  1. William d’Angleterre


  2. Harry d’Angleterre


  3. Elizabeth d’Angleterre

Autour de

Source: Lire L’Article Complet