Le prince Charles au cœur d’un scandale : il brise le silence

Le prince Charles est sorti de son mutisme, lundi 6 septembre 2021, à la suite de la découverte d’une lettre compromettante envoyée par un de ses collaborateurs à un milliardaire saoudien.

Les révélations du Daily Mail datant du samedi 4 septembre incommodent la famille royale britannique. Le journal a révélé l’existence d’une lettre accablante, expédiée en août 2017 par le directeur général de la fondation du prince Charles. Dans ce courrier, Michael Fawcett promettait à l’homme d’affaires saoudien Mahfouz Marei Mubarak bin Mahfouz de l’aider à obtenir une naturalisation, ainsi que le titre honorifique de commandeur de l’ordre de l’Empire britannique, en reconnaissance de ses généreux dons. Jusqu’alors terré dans le silence, le futur roi d’Angleterre s’est exprimé dans un communiqué rédigé depuis Clarence House, son domicile partagé avec Camilla.

Ayant pour sujet la « réclamation de subventions contre des avantages« , la déclaration explique que le prince de Galles « n’a pas connaissance de l’offre alléguée de citoyenneté britannique et de titres honorifiques sur la base d’un don à ses œuvres caritatives et soutient pleinement l’enquête en cours à la Fondation du prince« . Dimanche 5 septembre, le plus proche collaborateur du père de William et Harry avait confirmé son retrait temporaire, le temps que la lumière soit faite sur cette affaire.

Breaking
Statement from Clarence House on ‘cash for honours’ claims:
The Prince of Wales has no knowledge of the alleged offer of honours or British citizenship on the basis of donation to his charities and fully supports the investigation now underway by The Prince’s Foundation.

Des éclaircissements probables dans les prochains jours

Au nom de l’organisation caritative royale, l’homme de 59 ans avait notamment assuré au cheikh : « Je peux en outre confirmer que nous sommes disposés à faire une demande pour élever la distinction de Son Excellence de CBE honoraire (commandeur de l’ordre de l’Empire britannique) à celui de KBE (chevalier de l’ordre de l’Empire britannique) conformément au Comité d’honneur de Sa Majesté. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet