Le prince Andrew oublie ses ennuis judiciaires en s’offrant une partie de chasse…

Virginia Giuffre, 38 ans, accuse le prince Andrew de viol et d’agressions sexuelles. Mais à deux jours de la déposition de cette dernière devant le tribunal à New York, le fils de la Reine fait « comme si de rien n’était ».

Le prince Andrew a organisé une partie de chasse samedi 11 septembre, deux jours seulement avant que la femme qui l’accuse de viol et d’agressions sexuelles ne soit entendue par le tribunal à New York. Comme le rapporte le tabloïd britannique The Sun, le duc d’York a reçu ses invités à Balmoral, en Écosse, dans le domaine de 550 hectares de la Reine.

La victime du milliardaire Jeffrey Epstein, Virginia Giuffre, âgée de 38 ans, accuse le prince Andrew d’avoir abusé d’elle à trois reprises alors qu’elle était mineure. Le fils de la Reine, pour sa part, a démenti avoir commis le moindre acte répréhensible. Une source proche de la famille royale a indiqué au Sun que le Prince adoptait une attitude « tellement effrontée que cela en était incroyable ». Ce dernier « continue à vivre comme si de rien n’était ».

Cette même source confie sa consternation de voir que le prince Andrew « a trouvé refuge à Balmoral, où la Reine essaye de passer un moment tranquille après une année difficile ». « C’est comme s’il ne se souciait pas de ce qu’il se passe avec le dossier juridique », ajoute-t-elle.

« Il devrait absolument être jugé par le tribunal de l’opinion publique »

Les victimes des violences sexuelles commises par Jeffrey Epstein ont exprimé leurs craintes de ne jamais voir son ancien ami, le prince Andrew, devant le tribunal, malgré l’assignation que ce dernier a reçue pour l’affaire civile dans laquelle il est accusé de viol et d’agressions sexuelles. Spencer Kuvin, avocat de neuf victimes présumées de Jeffrey Epstein, a fait savoir dans les colonnes du Mirror que l’équipe de défense du prince Andrew prévoyait de déposer une requête en rejet de la procédure dans les jours à venir pour de « nombreux » motifs.

« Les victimes que je représente ne croient pas qu’Andrew sera tenu responsable de ses actes », regrette Spencer Kuvin. Pour autant, « il devrait absolument être jugé par le tribunal de l’opinion publique et c’est ce que ce processus fait avec beaucoup de succès », se réjouit-il. Bien qu’il espère que le prince se comporte comme « un homme et réponde à son accusatrice », il y a fort à parier, selon lui, qu’il va « se cacher derrière ses avocats ».

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet