Le prince Andrew angoissé : il a peur de “finir ruiné” suite à son procès pour agressions sexuelles

Alors qu’il fait face à des accusations d’agressions sexuelles, le prince Andrew vient d’être privé de ses titres militaires et de ses fonctions de parrain royal. Il craint maintenant de « finir ruiné ».

La situation devient de plus en plus chaotique pour le prince Andrew. Accusé d’abus sexuels sur mineure par Virginia Giuffre, le fils de la reine Elizabeth II, qui lui a fait passer un sale quart d’heure, devrait prochainement faire face à un procès au civil pour viols. Un procès qui risque de coûter cher à sa réputation, à ses fonctions et titres royaux, mais aussi à son porte-monnaie. Selon un article du Mirror, paru ce samedi 15 janvier, le duc d’York, qui continue de nier les faits, craindrait de finir ruiné. En effet, les frais de justice sont de plus en plus élevés et un accord potentiel de 10 millions de livres sterling aurait été conclu avec son accusatrice, Virginia Giuffre, a appris le Mirror.

Une source royale s’est confiée au média britannique : « Jusqu’à très récemment, il semble que l’énormité absolue de cette affaire et les conséquences auxquelles il est confronté ne l’aient pas frappé« , a-t-elle assuré. Mais la situation a changé le mercredi 12 janvier, lorsque le tribunal de New York a décidé de rejeter son recours contre la plainte pour agressions sexuelles déposée à son encontre par Virginia Giuffre à l’été 2021. « Maintenant, les factures s’accumulent et la possibilité d’un règlement ou, pire encore, d’un jugement contre lui est largement discutée ; il craint la ruine financière totale« , a déclaré la source.

>> Découvrez : PHOTOS – Prince Andrew : en plein tumulte, il s’offre une parenthèse au vert

Banni de la famille royale, le prince Andrew en « simple citoyen » face à la Justice

Le prince Andrew, dont la famille royale et de plus en plus d’institutions se désolidarisent, a été déchu de ses titres militaires et de ses parrainages royaux le jeudi 13 janvier. Une décision de la reine elle-même, poussée par les princes Charles et William, « furieux«  contre l’ex-mari de Sarah Ferguson. Banni du clan des Windsor, le duc d’York doit se battre contre ces accusations de viol en tant que « simple citoyen« .

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet