Le père de Britney Spears veut la fin immédiate de sa tutelle

Contre toute attente, le père de Britney Spears demande la fin immédiate de la tutelle de sa fille et ce, sans aucune contrepartie financière. Il y a encore deux mois, Jamie Spears
réclamait 2 millions de dollars de frais de fin de contrat pour se retirer de son rôle de tuteur, mais pas cette fois.

« Jamie aime sa fille de façon inconditionnelle et la soutient. Point final. Comme il l’a fait toute sa vie, Jamie fera tout ce qu’il peut pour la protéger et prendre soin d’elle. Pendant les 13 dernières années, c’était en étant à son service en tant que tuteur. Maintenant, cela veut dire mettre fin à la tutelle », a écrit son nouvel avocat dans un document envoyé au tribunal. Et comme le relaye
TMZ, c’est bel et bien sans aucune contrepartie, ni financière ni autre, qu’il veut rendre son autonomie dès aujourd’hui à l’interprète de Stronger.

Dans de beaux draps

Seulement, l’amour et la dévotion affichée dans sa demande à la juge Brenda Penny ne pèsent peut-être pas autant que les justificatifs réclamés par l’avocat de Britney Spears. Maintenant que Jamie Spears a été suspendu et remplacé par un tuteur indépendant, Mathew Rosengard a demandé à consulter les comptes de ces 13 dernières années. A en croire le New York Times, il s’intéresse particulièrement aux transactions, tant financières que contractuelles, et à tout échange d’e-mails avec la société de management Tri Star Sports & Entertainment Group, qui était gérée par Louise Taylor.

L’entreprise a mis fin à son contrat avec la famille Spears lorsque l’ancien avocat de la chanteuse, Samuel D. Ingham III, s’est opposé l’année dernière au paiement, par sa cliente, de 500.000 dollars de compensation pour avoir choisi d’arrêter de travailler tant que son père restait son tuteur. Pour l’aider dans ses recherches, Mathew Rosengard a embauché Kyle R. Freeny, experte financière et ancienne procureure fédérale, qui a notamment participé au
rapport Mueller, concernant les liens de Donald Trump avec la Russie.

Prochaine audience le 12 novembre

De surcroît, l’avocat de Britney Spears demande aussi à voir le contrat passé avec la société de protection Black Box, mise en cause dans un précédent reportage du quotidien new-yorkais. Le journal avait révélé que Jamie Spears contrôlait tous les outils de communications de sa fille et avait même mis sur écoute sa chambre à coucher.

La prochaine audience devant statuer la fin de la tutelle de Britney Spears est arrêtée au 12 novembre. La fortune de la chanteuse est estimée à 60 millions de dollars.

Source: Lire L’Article Complet