Le père de Britney Spears veut 2 millions de dollars avant de partir

Si Jamie Spears a finalement accepté de démissionner de son rôle de tuteur, ce n’est visiblement pas à n’importe quel prix. Le père de
Britney Spears réclame près de 2 millions de dollars de frais divers.

Selon les comptes du père de la chanteuse, la tutelle lui doit 1.356.293 dollars de frais d’avocats et 500.000 dollars pour sa gestion de la carrière de sa fille via Tri-Star Sports & Entertainment Group, selon BuzzFeed, la société de Lou Taylor, l’ancienne business manager de Britney Spears. Cette dernière ne s’occupe plus de l’interprète de Stronger depuis fin 2020. Elle a été en charge des affaires de la star pendant plus d’une décennie et certains militants du mouvement #FreeBritney l’ont accusée à plusieurs reprises d’être la tête pensante derrière la mise sous tutelle prolongée de leur idole. Lou Taylor avait porté plainte pour diffamation en 2019.

De l’extorsion

Un calcul qui a fait bondir Mathew Rosengart, l’avocat de Britney Spears. « Monsieur Spears et son conseil sont maintenant en fin de contrat : le statu quo n’est plus tolérable et Britney Spears ne sera pas extorquée. La tentative flagrante de Monsieur Spears pour troquer sa suspension et son renvoi en échange d’approximativement 2 millions de dollars, en plus des millions déjà obtenus de la fortune de Mademoiselle Spears par Monsieur Spears et ses associés est inacceptable », a fait savoir le représentant légal de l’interprète de Toxic.

Cette nouvelle demande de Jamie Spears ainsi que sa révocation en tant que tuteur seront étudiées par la cour lors de la prochaine audience, prévue le
29 septembre. Le père de Britney Spears a accepté de renoncer à la gestion de la tutelle de sa fille, mais n’a donné aucune date précise. Il a simplement précisé qu’il partira lorsque plusieurs détails seront réglés, dont les comptes qu’il vient de remettre. Britney Spears demande la révocation de son père et a promis de
porter plainte, ensuite, contre lui et d’autres membres de son entourage pour avoir mis en place une tutelle abusive pendant 13 ans.

Source: Lire L’Article Complet