Le jour où Lady Diana a rencontré Mère Teresa

19 février 1992 : Lady Di se rend à Rome (Italie) pour rencontrer Mère Teresa, comme se souvient le journal régional Sud-Ouest.

Selon Apic (agence de presse internationale catholique) citée par le site spécialisé Cath, la religieuse venait de quitter la clinique romaine Salvator Mundi où elle était hospitalisée, en raison de douleurs cardiaques.

L’entretien entre les deux femmes auraient duré 30 minutes et se serait déroulé dans le couvent romain via Casilina.

Lady Di et Mère Teresa, une rencontre marquante

Les médias du monde entier voulaient être aux premières loges. Entre celle qui a dédié sa vie aux plus défavorisés et la princesse engagée, notamment, dans la lutte contre le sida, l’amitié a été une évidence.

Je n’oublierai jamais la vue des escarpins noirs, brillants et neufs de Diana, à côté des vieilles sandales que Mère Teresa portées tous les jours depuis des années.

Selon Mary C. Johnson, une ancienne Missionnaire de la Charité qui était présente ce jour-là, Mère Teresa, de son vrai nom Anjezë Gonxhe Bojaxhiu, aurait amené Lady Di dans sa chambre privée, cite le média chrétien Aleteia, dans un article publié le 9 octobre 2016.

Plus tard, les deux femmes seraient allées se recueillir dans la chapelle. « Mère Teresa m’avait dit qu’elles désiraient rester seules avec Jésus », rapporte Mary C. Johnson.

Avant d’entrer dans le lieu sacré, la princesse des cœurs et Mère Teresa ont retiré leurs chaussures. L’ancienne missionnaire évoque ce souvenir mémorable : « Je n’oublierai jamais la vue des escarpins noirs, brillants et neufs de Diana, à côté des vieilles sandales que Mère Teresa portées tous les jours depuis des années ».

Une amitié singulière 

Le 17 juin 1997, alors que Diana Spencer s’est rendue aux États-Unis à l’occasion d’une collecte de fonds de La Croix-Rouge – dont elle était ambassadrice -pour les victimes de mines terrestres, les deux femmes se seraient revues, relatait au lendemain de cet évènement le quotidien britannique The Independent.

Mère Teresa, qui était là pour offrir une assistance spirituelle aux plus démunis du Bronx, à New York, aurait prié avec la princesse et l’aurait bénie.

Devenues amies, elles auraient même marché main dans la main dans les rues de la Grosse Pomme.

La disparition quasi-simultanée de deux figures

Le 31 août 1997, Lady Di est décédée tragiquement des suites d’un accident de voiture, à Paris. Cinq jours plus tard, les journaux annonçaient la mort de Mère Teresa, 87 ans, atteinte d’une tumeur à l’estomac.

La princesse avait conservé un objet symbolique que la religieuse lui avait offert. Ce dernier a été déposé dans son cercueil, aux côtés d’une photo de ses deux fils, selon les informations du Daily Mail : »Paul Burrell [le majordome de Diana Spencer, ndlr] se trouve dans les appartements de Diana et rassemble des objets à emporter à Paris. Il ramasse un chapelet offert à la princesse par Mère Teresa, drapé sur une petite statue de la Vierge Marie, et le met dans sa poche. »

En raison de sa fragilité, la religieuse n’avait pas pu assister aux funérailles de la princesse des cœurs. Mais avant de mourir, celle qui a reçu un prix Nobel de la paix, lui a rendu hommage pour Paris Match au lendemain de sa disparition : « Je ne comprends pas toujours les chemins de Dieu. (…) Elle avait énormément d’amour à donner et elle en recevait si peu en échange ».

  • « Chaque jour, j’espère la rendre fière » : 25 ans après sa mort, le prince Harry rend un poignant hommage à sa mère Diana Spencer
  • Le jour où Elizabeth II s’inclina devant le cercueil de Diana Spencer

Source: Lire L’Article Complet