Le chanteur Nicolas Peyrac rassure sur sa santé : “Après 4 chimios, je suis en rémission complète”

Dans un long entretien avec France Dimanche, le chanteur Nicolas Peyrac a donné des nouvelles de sa santé, lui qui a souffert d’une leucémie lymphoïde chronique. Et elles sont bonnes puisque l’artiste est en rémission.

Il n’est peut-être pas le chanteur le plus connu de France, mais le parcours de Nicolas Peyrac a de quoi mériter le respect. Avec cinquante ans de carrière derrière lui, celui qui a composé des titres pour Marie Laforêt, Gérard Lenorman ou Patrick Juvet dans les années 70 a connu son premier succès en 1975 avec « So Far Away From L.A. ». La même année, il y aura aussi « Et mon père », puis « Je pars » deux ans plus tard. Il a aussi écrit et composé « Je ne t’oublierai jamais » pour Johnny Hallyday dans les années 80.

Mais Nicolas Peyrac n’est pas qu’un chanteur, c’est aussi un artiste avec de multiples facettes puisqu’il est aussi comédien et écrivain. Celui qui a sorti plus de vingt albums est revenu sur le devant de la scène au mois de juin avec un quatrième roman, Sans oublier qu’un jour on s’est aimés. L’occasion de prendre des nouvelles de cet artiste touche-à-tout qui a connu de graves soucis de santé ces dernières années. Ce jeudi 10 novembre, il s’est confié à France Dimanche et il a révélé qu’il était « en rémission complète après avoir fait quatre chimiothérapies. »

Des problèmes de santé en cascade

Atteint d’une leucémie lymphoïde chronique, un cancer du sang qui affecte une variété de cellules du système immunitaire, c’est un véritable soulagement pour lui de savoir qu’il est en rémission parce qu’il a craint la récidive. Mais les problèmes de santé ont continué. « J’ai eu ensuite une maladie auto-immune qui s’est traduite par une baisse anormale du taux d’hémoglobine, ce qui m’a valu de nombreuses transfusions », a-t-il ajouté, avant de préciser : « Mais désormais je vais mieux. J’ai juste un suivi régulier. »

Nicolas Peyrac s’est longuement confié dans cette interview, faisant une sorte de bilan : « J’ai eu la vie que j’ai voulue et si je n’avais pas eu ce chemin de vie avec tous ces pleins et ces déliés, je ne serais pas aussi épanoui. » S’il n’est pas tendre avec les maisons de disques, dont il dit qu’« elles sont aux mains de gens qui ne connaissent pas la musique », il précise qu’il est « sans aigreur aucune ». L’artiste semble décidé à voir le meilleur dans chaque situation.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : JLPPA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet