Laurent Gerra : son ex, Mathilde Seigner, ne lui a jamais pardonné une sale blague

Ce mercredi 29 décembre, Laurent Gerra célèbre ses 54 ans. Très connu pour son humour taquin et ses imitations, il n’avait pas épargné son ex-compagne Mathilde Seigner. Geste que la comédienne n’a ni pardonné ni oublié.

Entre Mathilde Seigner et Laurent Gerra, l’amour avait duré trois ans. Mais vingt ans après leur relation, l’imitateur qui célèbre son 54e anniversaire ce mercredi 29 décembre avait eu une pensée très moqueuse pour son ex-compagne. « En 2018, je vais pouvoir m’occuper de tous les Gnafron et de Mathilde Seigner qui roule bourrée », avait lancé Laurent Gerra sur les ondes de RTL en janvier 2018. Il imitait alors le ministre de l’Intérieur de l’époque, Gérard Collomb.

Ici, l’humoriste faisait référence à un incident survenu le 28 décembre 2017. Mathilde Seigner avait été arrêtée pour conduite en état d’ébriété, après une soirée très alcoolisée dans un restaurant parisien. Plaidant coupable, la star de Camping a été condamnée à une peine de trois mois de prison avec sursis en février 2018. La comédienne de 53 ans n’a pas apprécié le trait d’humour de Laurent Gerra. « J’ai trouvé que ça manquait d’élégance », avait-elle rétorqué dans les colonnes de Gala, toujours en janvier 2018. Fidèle à son franc-parler, elle avait dit tout haut ce qu’elle pensait au principal concerné. « De plus, ce n’était pas très drôle… mais je lui ai dit directement« , confiait Mathilde Seigner.

Ce jour où Mathilde Seigner a failli aller en prison

L’actrice risquait d’abord une peine plus sévère de deux ans d’emprisonnement et de 4 500 euros d’amende. Lorsqu’elle avait pris le volant, elle avait percuté la barrière du lycée Henri IV à Paris. Si nos confrères de Voici avaient d’abord affirmé que Mathilde Seigner avait « trois grammes » d’alcool par litre de sang, l’audience de la principale concernée était l’occasion d’une mise au point. Elle avait, en réalité, 2,2 grammes d’alcool par litre de sang. Après cette nuit mouvementée et seize heures de garde à vue, Mathilde Seigner a compris sa leçon. « J’ai eu peur. Si je recon­duis un jour, je ne repren­drai plus jamais le volant en ayant picolé « , affirmait-elle à Gala. Et de regretter : « J’aurais pu renverser quelqu’un, j’aurais pu me faire mal, je sais que j’ai fait une énorme bêtise ». Faute avouée, à moitié pardonnée. Sauf si l’on s’appelle Laurent Gerra.

>> Découvrez en images Laurent Gerra et les femmes de sa vie

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet