Laure et Florent Manaudou : “Il faudrait que l’on arrive à se voir plus souvent !” –  INTERVIEW

À l’occasion de la diffusion de l’émission Celebrity Hunted, sur Amazon Prime, dès le vendredi 29 octobre 2021, Laure et Florent Manaudou, qui participent au programme, ont accordé une interview à Femme Actuelle.

  • Laure Manaudou
  • Florent Manaudou

C’est sans doute, sur le papier, le duo Manaudou le plus fort de l’émission Celebrity Hunted – Chasse à l’Homme. Dans l’émission à retrouver à partir du vendredi 29 octobre 2021 sur la plateforme Amazon Prime Video en France (et produite par EndemolShine), plusieurs binômes tentent d’échapper à une équipe d’experts de la traque. Avec eux, d’autres duos de célébrités : Franck Gastambide et Ramzy Bedia, Dadju et Darcy, Squeezie et Seb La Frite. Leur but ? Tout faire pour disparaître sans laisser de trace et tenter d’échapper à des experts de la cybersécurité, du profilage et des professionnels de l’investigation. Ainsi, pendant 10 jours, ces “chasseurs” auront pour mission de traquer les stars à travers la France. “Caméras de surveillance, traçages d’appels, reconnaissance de plaques d’immatriculations, ils ne laisseront rien au hasard”, promet Amazon Prime. “Un seul objectif pour nos célébrités : rejoindre à l’issue des dix jours de cavale, un lieu d’exfiltration pour espérer remporter la compétition.” Contrairement aux autres participants, Laure et Florent Manaudou avaient un avantage de taille : faire partie de la même famille. Qui mieux qu’un frère ou une sœur pour se comprendre sans se parler ? Et qui mieux que deux sportifs pour s’échapper ? Pour voir si le duo a réussi sa mission, il faudra regarder le programme. En attendant, Laure et Florent Manaudou ont accordé une interview à Femme Actuelle pour évoquer leur expérience… mais aussi leurs liens et leur vie de famille.

Femme Actuelle : Votre binôme était vraiment unique. Travailler avec sa sœur ou son frère, c’est un atout ou une difficulté ?

Florent : Pour Laure c’est un atout, pour moi c’est une difficulté (rires). C’est clairement un atout parce que l’on se connaît par cœur. En plus, on est hyper complices. Donc c’est clairement un avantage, pour nous, d’avoir pu faire cette aventure ensemble.

Laure : C’est un atout parce que l’on n’a pas forcément besoin de parler pour se comprendre. Après, niveau physique, Flo fait quand même deux mètres donc c’est difficile de cacher quelqu’un d’aussi grand… Mais pouvoir faire cela avec lui, c’était une expérience exceptionnelle, et cela nous a permis de passer du temps ensemble sans être pollués par les téléphones.

D’ailleurs, Laure, vous expliquez que vous n’aviez pas vu votre frère depuis 6 mois avant vos retrouvailles pour les interviews ! Comment cela se fait-il ?

Florent : On travaille ! (rires)

Laure : Chacun sa vie, on n’habite pas dans la même ville et Flo partage sa vie dans plusieurs villes. Il préparait les Jeux Olympiques, il avait son planning déjà tout calé… Moi, j’ai trois enfants, donc c’est vrai que je suis assez prise. On ne s’était pas vus depuis l’émission. À chaque fois que je le vois, je me dis qu’il faudrait qu’on arrive à se retrouver plus souvent et on est rattrapés par nos emplois du temps respectifs.

Si vous n’aviez pas participé au programme, quel duo aurait été votre préféré ?

Laure : C’est compliqué de choisir parce que chaque duo est différent. Moi j’aurais dit…

Florent et Laure, en choeur : Franck et Ramzy !

Laure : À chaque fois qu’on voit Franck et Ramzy, ils sont drôles, ils ont plein de ressources. On ne connaît pas encore toute leur cavale mais je pense qu’ils ont bien dû se marrer. On est raccords sur ce binôme là. Ça n’enlève rien aux autres participants mais ils nous font bien rire.

Vous êtes tous les deux de grands sportifs. Quel avantage cela vous a-t-il donné ?

Laure : Je pense qu’on était très sereins et on pouvait réagir différemment face au stress que l’on a pu avoir.

Florent, vous étiez engagé dans l’Armée de terre. Cela vous a-t-il aidé pour l’aventure ?

Florent : Pas spécialement… En revanche, j’ai regardé pas mal de films et de séries d’espionnage type Mesrine ou Le Bureau des Légendes, et il y a pas mal de choses que je rêvais de faire, donc j’étais attentif ! Je n’ai pas fait un copier-coller de ce qu’ils faisaient, mais il y avait des choses à retenir pour notre cavale à nous. Par exemple, je me souvenais qu’il fallait bien raser le long des murs, changer de voiture, faire attention aux téléphones… Toutes ces choses que l’on voit pas mal dans les films ou les séries.

Laure Manaudou : « Mon compagnon n’a pas trop kiffé se retrouver tout seul avec trois gosses pendant quinze jours ! (rires) »

Si vous étiez vraiment en cavale, dans une situation où votre vie était en danger… Quelle personne de votre entourage pourriez-vous appeler pour vous aider ?

Laure : Quand on est en cavale, on n’appelle pas quelqu’un de notre famille déjà, parce que ce serait trop facile…

Florent : Ce ne serait pas Camille Lacourt non plus [leur ami sportif participe en à l’aventure pour les aider, mais se révèle ne pas être d’une grande utilité, ndlr.] ! Visiblement c’est une balance, on peut dire ce qui est (rires). Je n’y ai pas vraiment réfléchi mais je pense que j’appellerais un ami qui n’est pas célèbre. Je partirais sur des amis d’enfance.

Laure : Moi, je n’appellerais personne ! Tout est retraçable. Toute notre vie ! On s’en rend compte en voyant les deux premiers épisodes. Les psychologues sont capables de remonter très loin. Il ne faut faire aucune erreur, essayer d’être le moins en contact possible avec les proches.

Si vous vous retrouviez dans une situation folle et improbable, et que vous étiez amenés à devoir cacher un corps, qui appelleriez en premier ?

Florent : Alors moi, quand ça m’est arrivé… (rires).

Laure : Moi, j’aurais demandé à notre frère Nicolas. Ou à notre mère ! Parce qu’elle adore tout ce qui est romans policiers, séries policières… Donc elle est déjà calée à ce niveau.

Florent : Oui, mais notre frère aurait pu nous aider niveau physique pour cacher le corps. Et avec les outils ! On aurait pu couper le corps et tout ça…

Laure, vous avez 3 enfants. Avez-vous prévu de faire une projection du programme en famille ?

Laure : J’aimerais bien leur montrer, oui ! Mais mon tout dernier [né en janvier 2021 de son histoire avec l’artiste Jérémy Frérot, ndlr.] est tout petit. Ma fille a 11 ans [Manon, née en avril 2010 de sa relation avec le nageur Frédéric Bousquet, ndlr.]. Et mon deuxième enfant [fruit de son amour avec Jérémy Frérot également et né en juillet 2017] a 4 ans, donc il est encore petit pour comprendre le concept. Je pense le montrer à ma fille, mais pour celui du milieu, j’attendrai un petit peu.

Florent, votre compagne Pernille Blume compte-t-elle vous regarder Celebrity Hunted ?

Florent : Il va falloir que je lui fasse prendre des cours de Français avant ! Pernille [nageuse danoise, ndlr.] saisit certaines choses mais je pense que cela va beaucoup trop vite pour qu’elle comprenne tout. Mais je lui montrerai, oui. S’il y a des sous-titres, ça peut être marrant de regarder avec elle !

Qu’ont pensé vos compagnons respectifs de cette expérience ?

Laure : De mon côté, il n’a pas trop kiffé se retrouver tout seul avec trois gosses pendant quinze jours ! (rires). Plus sérieusement, je n’en ai pas beaucoup parlé parce que je n’avais pas très envie de donner des indices, de raconter tout ce qu’il s’était passé… Même chose pour nos parents et notre frère, d’ailleurs ! Ils découvriront lors de la diffusion, sinon il n’y a plus aucun intérêt à regarder.

Laure, Florent, hormis ce programme, quels sont vos projets ?

Florent : Moi, je vais braquer une banque et maintenant que je suis calé, je vais faire une vraie cavale.

Laure : J’avais prévu de faire le marathon de New York, qui a été reporté, donc je cherche d’autres événements sportifs d’actualité.


Source: Lire L’Article Complet