Lady Gaga : une diva née à New York

C’est dans cette ville que la chanteuse a grandi, puis façonné son identité musicale.

Restez informée

Du couvent à l’école d’art

Stefani Joanne Angelina Germanotta naît le 28 mars 1986 à New York. Elle grandit avec ses parents, d’origines italienne et canadienne, et sa petite sœur Natali dans l’Upper West Side (photo), un quartier résidentiel de Manhattan. Dès l’âge de 4 ans, elle joue du piano à l’oreille, avant de suivre des cours particuliers. Imprégnée de religion catholique, la jeune fille entre, à 11 ans, au couvent du Sacré Cœur, école pour filles en bordure de Central Park où elle révèle déjà son excentricité. Mise à l’écart, voire brutalisée par les autres élèves, elle commence à écrire des chansons. A 17 ans, elle est admise à la prestigieuse New York University Tisch School of the Arts.

Une éducation sur scène

Stefani quitte Tisch en cours de deuxième année, persuadée qu’elle apprendra plus par la pratique que par la théorie. Elle chante dans des bars réputés de la scène rock new-yorkaise, tels que le Bitter End (photo), tout en servant les clients du Cornelia Street Café à Greenwich Village. Elle vit alors dans le quartier plus populaire du Lower East Side et commence à travailler avec Rob Fusari, producteur de Beyoncé et Will Smith. C’est lui qui l’aurait surnommée Lady Gaga, en référence à la chanson Radio Ga Ga de Queen. Le duo écrit de nombreuses chansons, dont une consacrée à la ville qui ne dort jamais : New York, véritable déclaration d’amour (“je ne te quitterai jamais, je t’aime New York”). Non seulement Gaga trahit sa promesse en s’installant à Los Angeles mais, en plus, le titre n’a pas été retenu pour figurer dans son premier album The Fame, sorti en 2008.

Le retour de l’enfant prodige

Devenue une star mondiale, l’artiste revient dans la “grosse pomme” en 2014. Elle y loue un appartement en bordure de Central Park dans lequel a vécu Liza Minnelli, fameuse interprète du standard New York, New York. Elle entonne d’ailleurs ce titre en 2015 lors du concert télévisé Sinatra 100, pour le centenaire du crooner. En 2016, à l’occasion de la sortie de son album Joanne, la diva revient sur la scène du Bitter End, terminant son concert sur le toit pour les multiples fans n’ayant pu entrer dans le bar. Elle déménage en 2018 dans une incroyable maison de quatre étages au sud-est de Manhattan, à quelques miles au sud du restaurant italien de ses parents, Joanne Trattoria. Mais c’est sa propriété géante en bord de mer à Malibu, en Californie, qu’elle considère aujourd’hui comme son sanctuaire.

Article paru dans le numéro Femme Actuelle Jeux Voyages n°47 juin-juillet 2021

A lire aussi :

⋙ Madonna : son histoire d’amour avec New York

⋙ Sting : le rocker de Newcastle

⋙ Diana Ross : la star de Détroit

Source: Lire L’Article Complet