L’actrice Carmen Sevilla, nommée aux Oscars, est morte à 89 ans

D’après le journal espagnol El Nacional, l’actrice et chanteuse Carmen Sevilla est morte ce dimanche 11 octobre, quelques jours seulement avant de célébrer son 90ème anniversaire.

Triste nouvelle pour le cinéma espagnol. Selon un communiqué transmis au journal El Nacional, ce dimanche 11 octobre, Carmen Sevilla s’est éteinte à l’âge de 89 ans, soit une semaine avant de pouvoir souffle ses 90 bougies. Elle aurait, en effet, célébré son anniversaire ce vendredi 16 octobre. L’actrice et chanteuse a rendu son dernier souffle dans une maison résidentielle ce vendredi 9 octobre. Seul son fils, comme le révèle le tabloïd britannique The Sun, Augusto Algueró Jr. était présent pour un dernier adieu. Si les causes de son décès n’ont pas été précisées, il semblerait qu’elle ait succombé à la maladie d’Alzheimer. En effet, en 2012, les médias espagnols rapportaient que Carmen Sevilla était à un stade de démence "très avancé." Quatre ans plus tard, il était révélé qu’elle ne reconnaissait plus sa propre maison.

Comédienne originaire de Séville (elle a d’ailleurs adopté le nom de sa ville natale pour sa carrière, elle qui fut née María del Carmen García Galisteo), la star a connu un immense succès grâce à son rôle dans l’opérette filmée La Belle de Cadix, après avoir commencé son parcours en 1949 dans le film La revoltosa. Elle a ensuite enchaîné les rôles dans de nombreux longs-métrages à l’image de Don Juan (elle y a d’ailleurs donné la réplique à Fernandel), Spanish Affair ou encore Le Roi des rois. Véritable beauté méditerranéenne et danseuse gitane hors-pair, elle avait aussi décroché le rôle de Octavia dans le film Antoine et Cléôpatre de Charlton Heston en 1972. Dix ans auparavant, ce fut pour son rôle dans Vengeance, Searching for Monica qu’elle avait été nommée aux Oscars. Si elle n’a pas pu remporter une statuette, Carmen Sevilla a reçu la Médaille d’or du mérite des beaux-arts du Ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports en 2003.

Mariée à deux reprises

Côté cœur, Carmen Sevilla a connu l’amour à deux reprises. En 1961, elle disait "oui" pour la vie au compositeur espagnol Augusto Algueró, le père de son fils unique mort en 2011. Un premier mariage qui a volé en éclats en 1974. Onze ans plus tard, Carmen Sevilla a donné une deuxième chance au mariage lorsqu’elle a fait la rencontre d’un homme d’affaires du nom de Vicente Patuel. Mais en 2000, le couple se séparait.

Source: Lire L’Article Complet