L’acteur Pierre Niney rembarre une internaute qui "cherche quelque chose de dur" : un message classé X et une réponse digne de ce nom !

Sur les réseaux sociaux, tous les coups sont permis, et Pierre Niney ne laisse jamais passer une occasion d’en envoyer un bon !

Si les réseaux sociaux sont avant tout l’endroit parfait pour partager des photos et vidéos entre amis, ou pour communiquer avec sa famille, ou encore partager des bons plans, ils sont aussi l’endroit idéal pour le piratage, les fausses personnes ou encore le recrutement illégal. Une dérive que certains, comme Pierre Niney tentent de chasser.

Si vous êtes à la tête d’un compte Instagram, vous avez forcément eu au moins une fois un commentaire, ou reçu un message privé, d’un compte aux allures pornographique. Rassurez-vous, vous n’êtes pas seule. Quant aux célébrités, malheureusement, c’est une histoire quotidienne. Alors, lassé de la situation, Pierre Niney a décidé de répondre, avec le sourire !

Oui, alors que les commentaires sous sa photo venaient de fans, un compte, intitulé “romlie France”, s’est glissé au milieu, pour y déposer une question pour le moins… très inappropriée, “Je cherche un homme normal et j’ai quelque chose de dur depuis longtemps, y’en a-t-il ici”. Si au premier abord, aucune faute d’orthographe, ni mot vulgaire saute aux yeux, les internautes se sont très vite aperçus qu’il s’agissait d’un faux compte, pouvant être dangereux. Mais pour marquer le coup, et faire rire ses abonnés, l’acteur et acolyte de Jean Dujardin s’est permis de répondre à sa manière au commentaire “Vous faites un AVC madame”. Une réponse hilarante, qui a d’ailleurs obtenu près de 700 likes, et de nombreux applaudissements !

https://www.instagram.com/p/CSmySn_NHtW/

Une publication partagée par Enola Prow (@enolaprow)

Acteurs et surtout très célèbre, Pierre Niney n’en est pas à sa première expérience étrange sur les réseaux sociaux. Raison de plus donc pour ce dernier de montrer son humour légendaire, et sa repartie désormais culte.

À voir aussi : 

La rédaction

Source: Lire L’Article Complet