La royauté à la loupe : Meghan et Harry, la naissance d’Archie

Chaque semaine, Public décrypte une photo officielle publiée par la famille royale. Entrez dans les coulisses et découvrez les secrets les mieux gardés de la couronne. Cette semaine, la naissance du fils de Meghan et Harry…

CE QU’ILS NOUS ONT MONTRÉ

Le 8 mai 2019, deux jours après la naissance de leur fils, Meghan Markle et le prince Harry se rendent à Windsor pour présenter leur premier enfant, Archie Harrison à la reine, au prince Philip et à Doria Ragland. Après quelques gazouillis et un tea time en famille, le duc et la duchesse de Sussex retrouvent les photographes dans le hall Saint-George du château pour sa première séance photo officielle. Emmitouflé dans une fine couverture blanche, le bout de chou dort paisiblement dans les bras de son papa. « C’est un amour, il est très calme » assure le duc de Sussex. « C’est incroyable, magique. J’ai les deux meilleurs hommes au monde. Je suis tellement heureuse. Ça ne fait que deux jours et demi et nous sommes comblés d’avoir tant de bonheur » assure Meghan. La duchesse de Sussex a encore les traits tirés mais son sourire illumine son visage. Pourtant, voilà déjà plusieurs heures qu’au Palais de Buckingham, la colère gronde…

>> A lire aussi : Les fiançailles de Meghan et Harry à la loupe

CE QU’ILS NOUS ONT CACHÉ

La baby shower qui passe mal

Deux mois et demi avant la naissance du royal baby, Meghan retrouve ses copines à New York pour six jours de fête loin des obligations de la cour. Au programme de cette party prénatale de folie, un mini concert de la harpiste Erin Hill, une dégustation de desserts préparés par la star de la cuisine new yorkaise, le chef alsacien Jean-Georges Vongerichten, une visite privée au musée, un spa dans l’un des hôtels les plus chics de l’Upper East Side. Amal Clooney, Serena Williams, Priyanka Chopra, la styliste Jessica Mulronney, la designer Misha Nonoo et une dizaine d’autres célébrités locales sont de la partie. Outre le bilan carbone désastreux (15 000 kilomètres en jet privé pour 6 jours), c’est le montant astronomique des dépenses qui fait scandale. Au total, l’épouse du prince Harry aurait dépensé près d’un demi-million de dollars en moins d’une semaine. Autant dire qu’à son retour, la reine réputée pour être économe, ne l’a pas félicitée.

Rupture avec la tradition

Le soir du mariage de la princesse Eugénie, Meghan et Harry annoncent à la famille royale qu’ils attendent un enfant. Aussitôt, la reine propose de mettre à la disposition des futurs parents son équipe médicale. Après tout, les gynécologues Alan Farthing et Guy Thorpe-Beeston se sont occupés des trois accouchements de Kate Middleton dans l’aile Lindo de l’hôpital Saint Mary à Londres. Mais Meghan refuse. « Elle ne voulait pas que ces hommes en costumes s’occupent d’elle. Elle voulait sa propre équipe dirigée par une femme » rapporte un proche. La duchesse souhaite même accoucher à domicile. Mais dans la nuit du 5 au 6 mai, le couple se rend à l’hôpital de Frimley Park, dans le comté du Surrey pour offrir à la duchesse un accouchement en toute sécurité. Ce n’est qu’après avoir annoncé la naissance et le sexe de leur enfant sur Instagram que le couple contacte la reine pour lui annoncer la bonne nouvelle. Un choc pour Elizabeth qui a toujours respecté la tradition qui consiste à laisser annoncer les naissances par le Buckingham.

>> A lire aussi : Le mariage de Meghan et Harry à la loupe

Six nounous en trois semaines

Ils avaient refusé d’engager une nannie formée au prestigieux Norland College comme le veut la tradition, Meghan et Harry en ont fait les frais. En moins de trois semaines, le couple a embauché et licencié six nourrices. « Aucune ne trouvait grâce à leurs yeux, c’était un défilé permanent » s’était même alarmé un conseillé dans les colonnes d’un tabloïd Anglais. William et Kate, eux ont toujours gardé la même depuis la naissance de Baby George.

Léa Hasvry

Source: Lire L’Article Complet