“La honte de la famille” : Christophe Beaugrand revient sur les critiques qui ont suivi son coming-out

Dans une interview accordée à Closer, paru ce vendredi 24 décembre, Christophe Beaugrand revient sur son coming-out. Une période difficile pour l’animateur de télévision aujourd’hui marié et père de famille.

La revanche de Christophe Beaugrand ! Auprès de nos confrères du magazine Closer, disponible en kiosque ce vendredi 24 décembre, l’animateur de télévision a témoigné à propos de son coming-out. Aujourd’hui marié et père de famille, il s’est souvenu comment ses parents ont découvert son homosexualité : « Je me suis fait repérer à cause de factures de téléphone. J’appelais des numéros surtaxés du genre « Ecoute des mecs de ta région ». »

À cette époque, « ma mère m’a couvert et n’a rien dit à mon père. » Mais un jour, le reste de la famille de Christophe Beaugrand a su son orientation sexuelle. « Mon grand-père m’a dit que j’étais la honte de la famille à cause de mon homosexualité, alors mon ambition a été de devenir la fierté de la famille » a confié l’auteur du livre Fils à papa(s). Avant d’ajouter : « Pour lui montrer qu’il avait tort. » Mission réussie puisqu’aujourd’hui, Christophe Beaugrand en a parcouru du chemin.

https://www.instagram.com/p/CXxpbX3Ma4r/

A post shared by Christophe Beaugrand (@tof_beaugrand)

Christophe Beaugrand : le rejet de son grand-père

Dans un entretien avec Télé-Loisirs fin septembre, Christophe Beaugrand a fait davantage de confidences sur cet épisode de sa vie. À l’annonce de son homosexualité, l’animateur a été rejeté par un membre important des siens. « J’avais 20 ans, j’étais étudiant en journalisme à Bordeaux et je vivais chez mes grands-parents. En apprenant que j’étais homo, mon grand-père m’a chassé de la maison et ne m’a plus adressé la parole, y compris aux obsèques de mon père » a-t-il raconté à nos confrères. Heureusement, Christophe Beaugrand a pu compter sur le soutien sans faille de sa mère. « Elle est allée voir une psy qui l’a rassurée. J’ai de la chance d’avoir une mère aimante qui m’a beaucoup aidé » selon ses mots. Aujourd’hui, son coming-out est loin derrière lui. Mais ça ne l’empêche pas d’évoquer le sujet ouvertement pour « démontrer qu’on peut évidemment être homo et heureux ! »

Crédits photos : VEEREN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet