Kate Winslet, victime de grossophobie après "Titanic" : "Si elle avait perdu quelques kilos, il n'aurait jamais coulé"

Victime de sexisme et de grossophobie. Dans une interview accordée au journal britannique The Times, publiée le 3 décembre 2022, Kate Winslet s’est confiée sur les commentaires discriminants à propos de son poids qu’elle entendait à ses débuts.

Le poids de Kate Winslet surveillé à Hollywood

Alors qu’elle débutait sa carrière en 1997 avec Titanic, l’actrice à l’affiche du prometteur Avatar 2 : la voie de l’eau – dont la sortie est prévue le 14 décembre prochain -, son agent recevait des appels de la part de professionnels de l’industrie du cinéma, lui demandant : « Comment est son poids ? », révèle-t-elle au Times, comme le relaie Variety.

Certains puissants de septième art lui auraient même assuré qu’elle ne jouerait que des rôles de « fille grosse ». « Cela peut être extrêmement négatif. Les gens sont soumis à un examen qui dépasse ce qu’une personne jeune et vulnérable peut supporter », poursuit la Britannique oscarisée.

Joan Rivers, célèbre animatrice américaine, se serait même permise cette « blague » grossophobe à son propos : « Si Kate Winslet avait perdu quelques kilos, le Titanic n’aurait jamais coulé », cite Wionews.

Mais la comédienne a de l’espoir en observant sa fille Mia Threapleton, 22 ans, qui appartient à une « génération qui a la capacité de parler en son nom » et de dénoncer ce genre de violence. Kate Winslet se réjouit que « les choses [soient] en train de changer ». 

Encore victime de grossophobie, aussi d’âgisme

Dans une interview accordée au New York Times en mai 2021, Kate Winslet a déclaré ne pas vouloir être retouchée dans les films ou séries dans lesquels elle joue.

Héroïne de la série policière Mare of Easttown, la femme de 47 ans raconte que le réalisateur Craig Zobel lui aurait proposé de couper au montage les plans où on aperçoit son ventre qui dépasse dans une scène de sexe avec Guy Pearce. L’artiste a vu rouge, lui rétorquant : « N’essaie même pas ».

Kate Winslet a également refusé deux affiches de promotion de la série où son visage avait été trop retouché, exigeant : « Je sais combien j’ai de rides sur le contour de l’œil, veuillez les rajouter. »

  • Isabelle Adjani dénonce « les choses inhumaines » infligées par certains réalisateurs
  • « The Voice » : attaquée sur son physique, Amel Bent répond aux remarques grossophobes

Source: Lire L’Article Complet