Kate Middleton et William ont évité de justesse un gros impair

Alors qu’un déménagement serait envisagé pour Kate Middleton, le prince William et leurs trois enfants, un impair a été évité de peu. En effet, la propriété envisagée pour les Cambridge a été le théâtre d’un évènement particulièrement sombre dans l’histoire de la monarchie britannique…

Polémique évitée de justesse ! Alors qu’ils assument de plus en plus de responsabilités au sein de la monarchie et que leurs rôles vont devenir de plus en plus importants dans les années à venir, Kate Middleton et le prince William souhaiteraient se rapprocher du château de Windsor et de la reine Elizabeth II, d’après le Daily Mail. La liste des propriétés capables d’accueillir les Cambridge et leurs trois enfants a alors été dressée, et la demeure de Fort Belvedere est revenue plusieurs fois dans les discussions.

Sauf que cette propriété a été marquée par un hôte qui n’a pas franchement honoré la monarchie… En effet, dès 1929, le prince Edouard VIII avait investi les lieux. Un domaine dont il avait rénové avec passion la maison et le parc. Une propriété qui avait surtout abrité ses amours avec la sulfureuse Wallis Simpson. Par amour pour elle, il abdiquera en 1936. Et c’est dans cette propriété même qu’il renoncera à la couronne. Une page bien sombre de l’histoire que les Windsor préféreraient définitivement oublier. Autant dire qu’un emménagement du futur héritier en cette demeure aurait sérieusement fait jaser. “Le fort, qui appartient à l’État et est loué à des amis proches de la famille royale a cependant été définitivement écarté comme une possibilité fait savoir Hello magazine. En ôtant cette demeure de la liste, Kate Middleton et le prince William s’évitent un bel impair.

Un déménagement qui réjouit la reine Elizabeth II

Pour l’heure, les époux Cambridge partagent leur temps entre leur résidence de Kensington Palace à Londres, et leur maison de campagne située à Anmer Hall dans le Norfolk. Un écrin de verdure idéal où les trois enfants du couple ont eu tout le loisir de grandir et de s’épanouir. Mais désormais, avec leurs deux aînés déjà scolarisés à la Thomas’s Bettersea de Londres, s’y rendre le week-end représente une trop grande distance. Trouver une propriété à Windsor serait donc plus pratique, à de nombreux points de vue. Une bonne nouvelle pour la reine Elizabeth II, âgée de 95 ans, qui va pouvoir plus facilement profiter de ses trois arrières-petits-enfants.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet