JO 2021 – La nageuse Mélanie Henique lâchée par son sponsor pour une raison ahurissante

L’ancienne nageuse Sophie Kamoun a dénoncé lors de l’émission Les Grandes Gueules du Sport, diffusée sur RMC, la difficulté pour les athlètes des disciplines individuelles d’obtenir des sponsors. À l’image de la nageuse Mélanie Henique qui a dû demander à l’une de ses concurrentes de lui prêter un maillot de bain lors des Jeux olympiques…

La cérémonie de clôture des Jeux olympiques 2021 s’est déroulée ce dimanche 8 août. Les athlètes vont désormais se préparer pour le prochain grand événement qui se déroulera en 2024 à Paris. S’il y a la préparation physique, les sportifs doivent également composer avec leurs sponsors, ce qui n’est pas toujours évident surtout pour les athlètes des disciplines individuelles, comme l’a dénoncé l’ex-nageuse Sophie Kamoun, aujourd’hui consultante sportive, dans Les Grandes Gueules du Sport sur RMC. Des propos qui ont été rapportés par Le Figaro, ce lundi 9 août.

“On galère, lâche celle qui a participé aux JO de 1984 à Los Angeles. La réussite des sports collectifs par rapport aux sports individuels est peut-être liée aussi au fait que ces athlètes (des sports collectifs) ont des salaires dans les clubs. Qu’ils ne sont pas en train de s’inquiéter du lendemain, qu’ils peuvent se préparer correctement. Dans les sports individuels les plus mal lotis, c’est très compliqué”, a-t-elle assuré. Pour appuyer ses dires, Sophie Kamoun a évoqué la situation de Mélanie Henique, la capitaine de l’équipe de France de natation, victime d’une agression homophobe en 2015.

Mélanie Henique obligée d’emprunter le maillot de bain d’une autre pour concourir aux JO

Il y a quelques mois, la nageuse aurait demandé à son équipementier, qui lui fournit quelques maillots de bain, de reconduire son contrat qui devait se terminer fin 2020 afin d’éviter d’avoir à changer de maillot avant les Jeux olympiques de Tokyo, “car c’est toujours compliqué de changer d’équipementier pour des questions de repères”, explique Sophie Kamoun. “On lui a répondu : ‘on te reconduira ton contrat pour un an supplémentaire quand tu auras 10 000 followers sur Instagram’, avance la consultante sportive. Et de poursuivre : Elle a été obligée d’emprunter un maillot de bain à Pernille Blum, la copine de Florent Manaudou. On en est là. Beaucoup d’athlètes galèrent terriblement financièrement, ne serait-ce que pour se préparer correctement, s’acheter des compléments alimentaires. Tout un tas de choses nécessaires pour le sport de haut niveau.” Grâce à l’intervention de Sophie Kamoun, Mélanie Henique est parvenue à franchir le cap des 10 000 abonnés sur le réseau social…

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : JB Autissier / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet