"J’étais trisomique", "j’avais un début de schizophrénie", les terribles "problèmes psychiatriques" de François Berléand… après une mauvaise blague de son père !

Pour son podcast "Dechavanne cherche copains", Christophe Dechavanne a souhaité interrogé François Berléand. Le comédien de 71 ans a profité de cette entrevue pour évoquer une blague de son père durant son enfance, qui a failli avoir de terribles conséquences sur sa santé mentale.

Pour son retour sur les planches, Sophie Marceau a décidé d’être accompagnée d’un grand nom. En effet, après douze ans d’absence sur scène, l’artiste de 56 ans revient accompagné de François Berléand pour la pièce « La note » d’Audrey Schebat. Un spectacle qui aura lieu aux Bouffes Parisiennes dès le 27 septembre 2023. Une pièce qu’ont hâte de découvrir les fans de la comédienne et de l’artiste de 71 ans.

Ce dernier, bien qu’il n’ait plus 20 ans, ne compte pas arrêter sa carrière pour autant. Même après avoir donné la réplique à une artiste telle que Sophie Marceau. En effet, invité dans le podcast « Dechavanne cherche copains », de Christophe Dechavanne, celui qui a joué dans « Disparition inquiétante » a évoqué cette même carrière ainsi que les comédiens avec qui il aimerait tourner dans le futur. La preuve, qu’il souhaite poursuivre dans un domaine dans lequel il excelle depuis de nombreuses années.

À voir également : François Berléand touché par une maladie irréversible, l’acteur de 69 ans regrette de ne pas avoir « consulté assez tôt…

Comment une mauvaise blague a failli avoir raison de François Berléand

Et si François Berléand est capable de jouer tous les rôles, force est de constater qu’il assure dans le registre comique. L’occasion pour Christophe Dechavanne de lui demander s’il était un « homme drôle » dans la vie de tous les jours. « Drôle ? Je fais rire en tout cas ! Drôle, je n’en sais rien, mais je fais rire », lui a-t-il alors répondu avant de se faire interroger sur sa « gaieté » au quotidien. « Très ! », a-t-il assuré avant de confier : « Parce qu’à 18 ans, j’avais écrit un livre parce que je pensais être le fils de l’homme invisible… Non, mais vraiment ! Mon père m’a dit un jour que j’étais le fils de l’homme invisible et bon… Je l’ai cru ».

Si cela peut paraître anodin, la blague a finalement eu de graves conséquences sur François Berléand : « J’ai eu la faiblesse de le croire, ça m’a posé un tas de problèmes psychiatriques, pas très graves, mais quand même un peu ». « J’avais 11 ans. Et après j’ai pensé que j’étais trisomique… J’ai eu pas mal de petits problèmes dans ma vie. J’avais un début de schizophrénie quoi… Provoqué par ça ! », a-t-il révélé par la suite.

Toutefois, l’artiste de 71 ans a tenu à assurer que son père n’a pas pensé à mal. Seul problème, il ne lui a jamais précisé qu’il s’agissait d’humour et cela aurait pu avoir de désastreuses conséquences.

R.F

Source: Lire L’Article Complet